La Cité des Loups, terre d’intégration

L’année 2016 sera une année d’exception pour La Louvière et sa volonté d’intégrer au mieux la personne handicapée. Pour la première fois, la Cité des Loups organisera la 34e édition des Jeux nationaux Special Olympics Belgium.

La Cité des Loups, terre d’intégration
Emeline Berlier

La ville organisera la 34e édition des Special Olympics Belgium en mai.

L’année 2016 sera une année d’exception pour La Louvière et sa volonté d’intégrer au mieux la personne handicapée. Pour la première fois, la Cité des Loups organisera la 34e édition des Jeux nationaux Special Olympics Belgium. L’événement touche aujourd’hui 12 500 athlètes atteints d’un handicap mental et a pour objectif d’atteindre les 20 000 participants à l’horizon 2020. C’est dire le challenge.

Professionnels ou amateurs

Du 4 au 7 mai prochains, l’événement attirera 3 400 athlètes et 1 200 coaches issus de 306 clubs répartis sur l’ensemble de la Belgique. 19 disciplines seront ainsi proposées aux sportifs, qu’ils soient professionnels ou amateurs. "Nous nous adressons à toutes les personnes souffrant de handicap mental, peu importe leur niveau", précise Zehra Sayin, co-CEO de Special Olympics Belgium. "Nous ne faisons pas d’élitisme, l’objectif est de permettre à chacun de pratiquer un sport."

Si La Louvière s’était associée à Mons, en 2009, pour organiser les jeux, elle prend cette année toute l’organisation en charge, avec un petit coup de pouce de Manage, de Binche et de la Province de Hainaut. "Nous sommes impatients mais surtout très fiers. C’est une reconnaissance pour notre population, nos nombreuses associations et nos bénévoles qui s’occupent chaque jour de la personne handicapée", souligne le bourgmestre, Jacques Gobert (PS). "Ce sera un grand moment de cohésion sociale et d’intégration."

Pour assurer le bon déroulement de l’événement, de nombreux bénévoles sont recherchés. Du côté de la ville, on compte donc sur la mobilisation des citoyens. "La solidarité, les Louviérois connaissent, c’est inscrit dans leurs gènes ! En 2009, nous avions trop de bénévoles, nous avions dû décliner certaines demandes. Je suis convaincu que ce sera encore le cas cette année."

Une ambition affichée

Une ambition affichée que partage également Zehra Sayin. "Lorsque la ville s’est portée volontaire, elle avait un dossier en béton, très bien ficelé avec déjà de nombreux partenaires. Le bourgmestre et la maison des sports portaient le projet, ce qui est déterminant pour nous. Nous n’avons pas du tout hésité. D’autant plus qu’il est rare de trouver une ville qui, à elle toute seule, peut accueillir autant de disciplines sportives sans les éparpiller."

Le Louvexpo sera le cœur battant de ces jeux mais le centre sportif La Drève, à Manage, et le manège Haras Sainte-Marguerite de Binche seront également réquisitionnés. "La cérémonie d’ouverture est prévue sur la place communale. C’était une volonté de notre part d’intégrer ce moment phare en plein centre-ville", ajoute Jacques Gobert. Celle-ci sera notamment orchestrée par les équipes de Décrocher la Lune.

Autour de valeurs telles que le respect, le fair-play ou encore le partage, l’événement promet d’être particulièrement chaleureux et humain.