Frasnes : Toujours candidat à 94 ans

À plus de 94 ans, Émile Hansart se présente pour la 7e fois sur la liste Ecolo

EMILE HANSART, LE PLUS AGE DES CANDIDATS AUX ELECTIONS COMMUNALES, A PLUS DE 94 ANS ET SE PRESENTE SUR LA LISTE ECOLO DE FRASNES

À plus de 94 ans, Émile Hansart se présente pour la 7e fois sur la liste Ecolo

Il n’y pas de limite d’âge pour se présenter au suffrage universel. Émile Hansart en est la preuve vivante et détient un fameux record de longévité sur la scène politique frasnoise. À 94 ans et des poussières, le doyen des candidats de Wallonie picarde se présente pour la 7 e fois sur la liste Ecolo.

Son engagement au sein de la section locale d’Ecolo, dont il est un des cofondateurs, date du début des années 80 et lui a valu de siéger sous cette étiquette durant la législature 94-2000 alors que Jean-Luc Crucke occupait déjà le fauteuil mayoral.

À l’image de Pierre Rabhi, Emile Hansart se considère comme un citoyen du monde. "Au départ, on reprochait aux écologistes d’être des utopistes parce qu’ils défendaient les petites fleurs et les petits oiseaux. Nous avions raison de le faire car aujourd’hui, les petits oiseaux disparaissent de nos campagnes à cause des pesticides. La planète est en grand danger, il y a désormais autant de plastiques que de poissons dans les océans. Il est urgent de changer notre façon de vivre et de consommer, sans quoi nous allons droit dans le mur !"

C’est justement parce qu’il y a péril en la demeure terrestre que, malgré son grand âge, notre interlocuteur estime qu’il est de son devoir de poursuivre le combat idéologique et de contribuer à changer les mentalités et le système depuis son village natal. "Ce sont les brins d’herbe qui forment les prairies et Frasnes est un brin d’herbe dans la grande prairie du monde."

Désireux qu’Ecolo fasse de Frasnes une commune-pilote en matière de développement durable, Émile ne nourrit plus aucune ambition électorale. "Si je devais à nouveau être élu, je céderais mon siège à mon suppléant."

S’il a du respect pour J.-L. Crucke en tant qu’homme, il n’est absolument pas en phase avec les idées du MR. À ce sujet, il n’hésite pas à pousser un coup de gueule contre l’actuel gouvernement fédéral.

"Les libéraux n’ont eu aucun scrupule à s’allier à la N-VA, un parti d’extrême droite très dangereux qui veut la fin de la Belgique et qui finira par l’obtenir !" Bruno Deheneffe