Charleroi: "Sors de ta bulle", une opération ludique contre le harcèlement

Les jeunes de l'Athénée Royale de Gilly discutent cyber harcèlement avec une influenceuse carolo.

F.Ng.
Charleroi: "Sors de ta bulle", une opération ludique contre le harcèlement
©NGOM

Les jeunes de l'Athénée Royale de Gilly discutent cyber harcèlement avec une influenceuse carolo.

Les jeunes du premier degré ont sacrifié quelques heures de cours afin de discuter harcèlement et cyber harcèlement. Le projet, initié par la Fédération Wallonie Bruxelles et réalisé en collaboration avec l'asbl bruxelloise Lillenials et le centre Ener'J de Gilly permet aux ados de se livrer et de chercher les meilleures solutions pour enrayer le phénomène.

Afin de s'isoler, les jeunes, la psychologue Caroline Styns et la blogueuse carolo Alexine Bauduin se sont placés littéralement dans une bulle pour y aborder sereinement la problématique.

Le but de l'opération est de confronter les expériences de chacun et de proposer des solutions tendant à résoudre des problèmes insignifiants ou pas.

Pour trouver ces solutions et permettre aux ados de s'ouvrir, Alexine Bauduin a tenu à partager sa propre expérience. Plus jeune, elle-même a été victime de cyber harcèlement dont elle n'a pas su parler à son environnement proche. Cet acharnement sur les réseaux sociaux, elle a pu y mettre fin mais a dû changer d'école. Son témoignage et les explications de la psychologue étaient destinés à ce que chaque jeune prenne conscience du mal qu'il peut infliger volontairement ou pas à une autre personne qui, généralement, n'a rien demandé et subit moqueries, violences physiques et verbales.

En guise de solutions, l'équipe encadrante encourage à, littéralement, sortir de sa bulle et ne pas avoir peur de se confier à ses parents de même qu'au centre PMS souvent attaché à l'école. La police, par le biais d'une plainte, est aussi un moyen de signifier l'acharnement subit.

Ce projet intervient dans une école qui a fait du bien-être de l'élève sa plus grande priorité. Pour s'assurer de celui-ci, l'établissement scolaire accueille en ses murs Carlyn Joyner-Kerse. Cette coach scolaire assure un dialogue constructif par la mise sur pied d'opération valorisant les bons comportements.

"Sors de ta bulle" s'inscrit comme une première étape dans la création future d'une cellule "bien-être" dans lequel des élèves-médiateurs s'impliqueront. L'établissement scolaire de Gilly souhaite, par toutes ces opérations, diminuer l'apparition de situations de violence et de conflits en invitant le élèves à être des partenaires actifs de la prévention. ​