Création d’une mare à Enghien : la Ville offre une prime

LA VILLE D ENGHIEN OFFRIRA UNE PRIME AUX PARTICULIERS INSTALLANT UNE MARE DANS LEUR JARDIN

La prime vise à encourager les particuliers à œuvrer en faveur de la biodiversité.

Le conseil communal d’Enghien vient d’approuver un nouveau règlement qui consistera en l’octroi, dès le 1er janvier 2020, d’une prime environnementale aux particuliers désireux d’installer une mare naturelle dans leur jardin.

La cité d’Arenberg figure parmi les premières communes wallonnes à encourager ses habitants, via une aide financière, à aménager une zone humide dans leur propriété privée. En région bruxelloise, la commune d’Uccle s’est montrée précurseur en la matière.

"Dès le début de la législature, la majorité s’est engagée au travers de sa déclaration de politique communale à favoriser par tous les moyens la biodiversité en milieu urbain et rural alors que celle-ci décline un peu partout dans le monde", explique Dominique Eggermont (Écolo), échevine de l’Environnement.

Il faut savoir que les mares naturelles servent d’habitat pour de nombreuses espèces parmi lesquelles les libellules, les chauves-souris et les batraciens (tritons, grenouilles, crapauds) mais aussi d’abreuvoir pour les oiseaux (mésanges) ou encore les abeilles.

Ces petits espaces aquatiques ont, en outre, un effet thermique bénéfique en zone urbanisée car l’eau est un élément rafraîchissant qui participe à la lutte contre le dérèglement climatique.

"La prime en faveur des Enghiennois couvrira 50 % du prix total des matériaux nécessaires et des plantes pour autant qu’elles soient indigènes avec un plafond maximal fixé à 200 euros. Il existe des bacs en PVC qui ne sont pas très coûteux tout en étant faciles à installer", poursuit Dominique Eggermont.

Pas de béton

Notre interlocutrice insiste encore sur le fait que cette prime ne couvrira pas l’installation de mares hors sol ni les bassins dont le fond est en béton. Par ailleurs, elle déconseille vivement d’y mettre des poissons.

"Ces derniers consomment énormément d’oxygène qui est vital aux autres espèces animales pour se développer et former la chaîne alimentaire. Il est aussi préférable de remplir la mare avec de l’eau de pluie et de faire en sorte de varier les profondeurs (1,5 mètre maximum)."

Les personnes intéressées sont invitées à remplir un formulaire de demande et à prendre contact avec le service environnement de la Ville, car si entretenir une mare est assez facile et se limite à empêcher la prolifération excessive des végétaux, lui donner forme et vie requiert des connaissances techniques comme la pente des berges, le choix des plantes, etc.