Incendie chez Lock'O à Frameries : la police a demandé à la population de ne pas ouvrir les fenêtres

Mais les fumées se sont finalement avérées inoffensives.

Incendie chez Lock'O à Frameries : la police a demandé à la population de ne pas ouvrir les fenêtres
©EB (Photo d'illustration)
Rédaction

Mais les fumées se sont finalement avérées inoffensives.

Surprise et inquiétude cette nuit à Frameries. Munie d'un haut-parleur, la police boraine a traversé de long en large les rues du centre de la commune vers 3h du matin afin de prévenir la population : "N'ouvrez pas vos fenêtres. Il y a un risque de toxicité suite à un incendie."

L'entrepôt de stockage Lock'O (ex-usine Doosan) a en effet été frappé par les flammes vers 23 heures. Une forte odeur ainsi qu'un important dégagement de fumée étaient ressentis par les Framerisois. Les pompiers de la zone Hainaut-Centre ont d'ailleurs passé toute la nuit à combattre le feu jusqu'à maîtriser l'incendie vers 6 heures. 

Entre-temps, la Protection civile s'est rendue sur place afin d'analyser la toxicité des fumées. "Ces analyses ont révélé que les fumées n'étaient pas toxiques", signale le bourgmestre Jean-Marc Dupont. Les matériaux qui ont brûlé s'avèrent être des résidus de broyage de carcasses de voitures. Ils y auraient été entreposés sans autorisation.

Sur le même sujet