Thulin: un hélicoptère mobilisé pour retrouver un fuyard qui avait engagé une course-poursuite avec la police

À l'heure d'écrire ces lignes, l'individu n'avait pas été retrouvé.

Thulin: un hélicoptère mobilisé pour retrouver un fuyard qui avait engagé une course-poursuite avec la police
©DR
Rédaction

À l'heure d'écrire ces lignes, l'individu n'avait pas été retrouvé.

Que s’est-il donc passé dans le petit village de Thulin ce vendredi soir ? De nombreux riverains s’inquiétaient de la présence de plusieurs combis de police mais aussi d’un hélicoptère qui survolait les maisons et jardins de l’entité, visiblement à la recherche de quelqu’un. Un peu plus tôt dans la soirée, une course-poursuite s’était engagée entre les forces de l’ordre et le conducteur d’une Audi A3 immatriculée en France, qui a refusé de se soumettre à un contrôle mené dans le cadre du respect des mesures de confinement. 

Au départ d'Hensies, ce dernier a donc roulé à très vive allure (on parle de près de 150 km/heure dans les rues des villages !) pour finalement se retrouver sur le territoire de la zone de police boraine. Repéré du côté de Baudour, l'homme a repris la route vers les Hauts-Pays pour revenir du côté de Thulin, où un barrage avait été installé. Le fuyard n'a pas hésité à mettre en danger la vie des policiers en fonçant dans l'un des véhicules de police qui était immobilisé. Fort heureusement, personne n'a été blessé.

Décision a donc été prise de faire appel aux renforts. Un hélicoptère a ainsi survolé la zone à la recherche de l’individu, qui a finalement abandonné son véhicule au niveau de la rue Ferrer pour poursuivre sa fuite à pied. À l’heure d’écrire ces lignes, il n’avait visiblement pas encore pu être retrouvé. De son côté, le bourgmestre d’Hensies, Éric Thiébaut (PS), ne peut que regretter pareils comportements.

"Ce n’est pas un phénomène local, c’est tombé sur l’un de nos villages", précise-t-il. "Mais ce n’est toutefois pas la première fois que nous rencontrons des problèmes avec des véhicules immatriculés en France depuis le début du confinement ». Fin mars, les conducteurs de quatre véhicules avaient refusé de se soumettre aux contrôles et avaient pris la fuite. Seuls deux d’entre eux avaient finalement pu être interpellés." 

Rappelons qu'en cette période de confinement, les équipes de police sont particulièrement nombreuses à être mobilisées sur le terrain afin de veiller au bon respect des mesures édictées par le gouvernement. Force est de constater que cela n'arrête malheureusement pas certains irresponsables. 

Sur le même sujet