Un Fort Chabrol succède à un meurtre à Beauwelz

Le forcené tue un Français, se barricade chez lui, tire sur des policiers et finit par se rendre.

Belga
Un Fort Chabrol succède à un meurtre à Beauwelz
©Pexels

Le forcené tue un Français, se barricade chez lui, tire sur des policiers et finit par se rendre.

Nuit des plus mouvementées, à Beauwelz, dans l’entité de Momignies (province du Hainaut) où un Fort Chabrol a fait suite à un meurtre. Un Fort Chabrol au cours duquel le forcené a tiré sur des policiers avant d’être blessé, ce qui ne l’a pas empêché de passer la nuit barricadé chez lui avant de se rendre au petit matin.

L’information, révélée par Sudpresse et L’Avenir, a été confirmée par les services de secours.

Un corps sur le trottoir

La police a été avisée que des incidents s’étaient produits, dans la nuit de dimanche à lundi, rue Pilarde, à Beauwelz. Sur place, elle a découvert un corps gisant sur le trottoir devant une habitation qui s’est avérée être celle du suspect.

Ce dernier, né en 1983, s’était entre-temps retranché dans son domicile. Lorsqu’il a vu les deux premiers policiers à être intervenus, il leur a tiré dessus. “Les policiers ont riposté et l’auteur a été touché au thorax”, a indiqué, lundi, Vincent Fiasse, procureur du Roi de Charleroi.

L’auteur présumé du meurtre a refusé de rendre les armes, malgré les ordres de la police locale. L’unité spéciale de la police fédérale a été aussitôt appelée et s’est rendue sur place.

Victime d’origine française

Il a toutefois fallu attendre six heures du matin pour que le forcené finisse par se rendre. “Il était parfaitement conscient malgré sa blessure au thorax”, a précisé M. Fiasse.

L’homme a été hospitalisé et opéré. “Il n’a pas encore été entendu sur les faits”, a ajouté le procureur du Roi, qui s’est rendu sur place de même qu’un juge d’instruction et le labo.

La victime est un homme né en 1988 et d’origine française. “Actuellement, nous ne connaissons pas les causes du drame”,indique-t-on encore au parquet.

Le dossier a été mis à l’instruction. La police judiciaire fédérale est en charge de l’enquête. (D’après Belga)

Le forcené a tiré sur les deux premiers policiers à être intervenus sur les lieux.