Mons: un menu sans contact proposé dans les bars et restaurants

Via un QR code, le client pourra découvrir la carte du restaurant directement depuis son téléphone.

Mons: un menu sans contact proposé dans les bars et restaurants
©DR
E. Brl.

Via un QR code, le client pourra découvrir la carte du restaurant directement depuis son téléphone.

Le contenu de la phase trois du déconfinement, officiellement lancée le 8 juin prochain, pourrait déjà être dévoilé le 3 juin à l’issue d’un nouveau conseil national de sécurité. Les attentes du secteur horeca, à l’arrêt depuis pratiquement trois mois, sont évidemment nombreuses, même si tous sont conscients que les mesures à prendre pour envisager une réouverture seront contraignantes.

Pour les aider dans ce difficile parcours du combattant, Alexandre Lefevre a décidé de mettre ses compétences à contribution. Gérant de sa propre boite de communication, il propose désormais aux gérants un menu sans contact. "On le sait, les clients auront peut-être des craintes de retourner au restaurant ou dans les bars. On sait aussi que des solutions devront être trouvées pour les cartes, qui sont manipulées un nombre incalculable de fois par jour", explique-t-il.

"De mon côté, je propose le développement d’un mini-site reprenant la carte complète. En scannant simplement un QR Code, les clients y ont accès aisément. Ils n’ont alors plus qu’à passer la commande auprès du serveur. Ils n’auront in fine manipulé que leur propre téléphone et peuvent malgré tout maintenir le contact humain avec le personnel de salle."

L’indépendant l’affirme : une dizaine d’établissements installés à Mons, Saint-Ghislain, Jurbise ou encore dans la capitale se sont laissé séduire. "En France, beaucoup ont fait le choix des menus jetables en papier. Mais au-delà de l’aspect écologique, ce n’est pas vraiment élégant. A contrario, l’utilisation de tablettes est élégante mais extrêmement coûteuse."

Pour profiter d’une carte sans contact, Alexandre Lefevre propose un forfait annuel de 480 euros, comprenant la création du micro-site, le nom de domaine, la mise à jour gratuite dudit site et la génération du QR code. "Pour le gérant, c’est une réelle facilité. Beaucoup ont déjà compris que la numérisation était l’avenir du secteur. On le voit aussi dans la création de boutiques en ligne, pour le service traiteur par exemple : le chiffre d’affaires augmente inévitablement."

Et s’ils n’étaient jusqu’ici pas forcément disposés à proposer pareil service à leur clientèle, la crise a changé la donne : contraints de s’adapter pour garder tant bien que mal la tête hors de l’eau, de nombreux restaurateurs se sont tournés vers cette alternative, qu'elle soit temporaire ou non.

Mons: un menu sans contact proposé dans les bars et restaurants
©DR

Sur le même sujet