Pour une rébellion et des crachats sur des policiers au début de la crise sanitaire, Marco obtient une mesure de faveur

Alors qu’il devait rester sagement chez lui, Marco avait préféré se rendre chez un ami pour boire un verre. Contrôlé par la police, le quadragénaire s’était rebellé sur une dizaine de policiers.

Pour une rébellion et des crachats sur des policiers au début de la crise sanitaire, Marco obtient une mesure de faveur
©D.R.
L.C.

Le 18 mars 2020, à midi, la Belgique entière se confinait suite à la multiplication des cas positifs au Coronavirus. Durant plusieurs semaines, les citoyens ont été contraints de rester chez eux afin de limiter l’importante propagation du Covid-19.

Marco, lui, a eu beaucoup de mal avec cette situation inédite. Le 17 avril 2020, le quadragénaire s’est rendu chez un ami pour y boire un verre. En rentrant chez lui à Jumet, Marco a été contrôlé par une patrouille policière.

Selon Marco, le contrôle s’est rapidement transformé en une arrestation musclée. En réalité, Marco s’est montré bien remonté et insultant vis-à-vis des forces de l’ordre. "Venez, bande de fils de p*** " ou encore "Bâtard, je vais vous retrouver", a-t-il lâché. Lors de son interpellation, Marco a craché en direction des policiers et porté des coups.

Le parquet avait requis la prison ferme contre celui qui a déjà été condamné pour des faits similaires en 2007 et 2018. Ce mercredi, Marco a obtenu un sursis probatoire de 5 ans avec la peine d’un an de prison.