Dès le 1er juillet, le port du masque ne sera plus obligatoire à Tournai, Mouscron et Ath

Ce lundi matin, les bourgmestres de Tournai, Ath et Mouscron ont annoncé la fin du port du masque à l'extérieur dès le 1er juillet. Toutefois, il faudra rester prudent et respecter les gestes barrières.

Dès le 1er juillet, le port du masque ne sera plus obligatoire à Tournai, Mouscron et Ath
©M.P.
M.P.

Ces derniers jours, de plus en plus de communes lèvent l'obligation du port du masque. Après discussion, les bourgmestres Paul-Olivier Delannois, Brigitte Aubert et Bruno Lefebvre se sont mis d'accord afin de ne plus obliger les citoyens à le porter en extérieur. Cependant, le masque devenu incontournable, sera bien entendu encore obligatoire sur les marchés, les brocantes ou les autres lieux très fréquentés.

"Nous avons contacté le médecin épistémologiste Yves Coppieters pour lui demander des éventuels conseils. D'après lui, pour lever l'obligation du port du masque, il faut que 80 % des plus de 65 ans aient obtenu leurs deux doses. Pour les autres catégories d'âges dont les plus 55 ans, il faut atteindre la barre des 70 % et les 50 % pour les plus de 45 ans", déclare Paul-Olivier Delannois, bourgmestre de la Ville de Tournai.

Il est clair que le taux de vaccination est en progression depuis début juin. Pour les trois maïeurs, la date du 1er juillet serait donc une date tout à fait symbolique. Toutefois, il est primordial de rester prudent et continuer à respecter les gestes barrières pour éviter les mauvaises surprises.

Encourager les jeunes

Pour Dominique Cardinale, médecin responsable du centre de vaccination de Tournai, il est nécessaire que le taux de vaccination continue d'évoluer dans le bon sens. 

"Nous constatons que les personnes âgées sont en grande partie vaccinées. Désormais, il faut se centrer sur les plus jeunes. Au total,120 000 personnes ont été vaccinées au centre de Tournai mais nous devons persévérer".

Avec la 50 000e dose administrée ce mardi, au centre de vaccination de Mouscron, la bourgmestre Brigitte Aubert est également satisfaite du travail accompli depuis plusieurs mois. 

"Nous avons trois centres de vaccination qui fonctionnent à merveille avec un personnel incroyable. Aujourd'hui, les cas positifs sur Mouscron sont très bas toutefois, nous devons encore augmenter le taux de vaccination. Nous n'avons pas encore tout gagné mais les chiffres nous confortent à lever l'obligation du port du masque", précise la Bourgmestre de la Cité des Hurlus. 

Bruno Lefebvre, bourgmestre d'Ath est aussi sur la même longueur d'onde que ses consœurs. Malgré les 42 000 personnes vaccinées au sein de l'entité, il espère que l'enlèvement du port du masque ne va pas pousser la population à se faire des accolades. Selon lui, il est essentiel de se rester prudent...