Strépy-Bracquegnies: une fillette de 8 ans décède après avoir été attaquée par un chien qui ne pouvait pas être laissé avec un mineur seul

C'est un véritable drame qui s'est déroulé ce dimanche soir.

Strépy-Bracquegnies: une fillette de 8 ans décède après avoir été attaquée par un chien qui ne pouvait pas être laissé avec un mineur seul
©AVPRESS
E. Brl.

C’est un véritable drame qui s’est produit ce dimanche soir, aux alentours de 23 heures, au numéro 22 de la rue Bois de Breucq, à Strépy-Bracquegnies (commune de La Louvière). Une enfant de huit ans a succombé à ses blessures après avoir été attaquée par un American Staff, visiblement le chien du compagnon de la maman.

Selon les premiers éléments, il semble que cette dernière ne se trouvait pas dans la pièce lorsque le drame est survenu. Mais à ce stade, les circonstances doivent encore être clairement établies. Le parquet de Mons a confirmé que la fillette se trouvait seule au moment des faits, sans faire davantage de commentaires.

Certains témoignages, à prendre avec la plus grande précaution, soulignent que la maman était sortie sur le pas de l’habitation afin d’assister au passage des voitures des supporters italiens, qui célébraient ce dimanche soir la victoire de leur équipe. Les klaxons auraient pu couvrir les bruits de l’attaque qui, pendant ce temps-là, se déroulait à l’intérieur.

La maman a alors découvert l’état de son enfant, déjà entre la vie et la mort. La petite victime a rapidement été prise en charge et transportée à l’hôpital le plus proche. Malgré un massage cardiaque et les tentatives des secours pour la sauver, il était trop tard. La fillette, âgée de huit, a perdu la vie.

L’animal mis en cause était encore extrêmement agressif lorsque les services de police sont intervenus. Ceux-ci n’ont eu d’autre choix que de l’abattre. Pour quelles raisons l’animal s’est-il retourné sur la fillette, causant sa mort ? Les célébrations de la victoire italienne, avec les pétards et feux d’artifice qui les accompagnaient, auraient-elles pu effrayer l’animal au point que celui-ci devienne méfiant et agressif ?

Une enquête a été ouverte et le dossier mis à l’instruction auprès du parquet de Mons afin de faire la lumière sur ce drame, qui secoue inévitablement toute une famille.

Ce lundi après-midi, des scellés de police étaient visibles sur la porte de l’habitation. Un premier bouquet de fleurs avait été déposé sur le rebord de la fenêtre.

Un chien dangereux qui ne peut être laissé avec un mineur seul

En Belgique, les différentes races de chiens sont divisées en trois catégories. Les catégories 1 et 2 sont réservées aux chiens dits dangereux, rassemblant pour la première les chiens d’attaque et pour la deuxième les chiens de garde et de défense. les chiens de race staffordshire terrier, american staffordshire terrier, mastiff et tosa rentrent dans la première catégorie. Pour pouvoir posséder un de ces chiens, le propriétaire doit se plier à certaines règles, comme l’interdiction d’amener son animal dans les lieux publics, l’obligation de lui faire porter une muselière ou encore de le stériliser.

À La Louvière, dont dépend l’entité de Strépy-Braquegnies, le règlement communal de police interdit depuis 2020 aux propriétaires de chiens dangereux de laisser leur animal seul, en compagnie d’un mineur.

Ce règlement liste 19 chiens considérés comme “dangereux, avec tout en haut de la liste l’american staff, suivi du bull-terrier, du fila braziliero, du tosa inu et de l’akita inu. On retrouve aussi dans cette liste le pitbull, le rottweiller, le doberman ou encore les bergers allemands, lakenois et malinois.