Ronquières Festival: Le covid safety ticket ouvre les portes à des milliers de festivaliers

Le dispositif est tout nouveau: un petit QR code et la fête peut commencer.

Ronquières Festival: Le covid safety ticket ouvre les portes à des milliers de festivaliers
©G.La
G.La

Il passe les dernières barrières Nadar en levant deux bras victorieux vers le ciel, comme un marin qui toucherait enfin la terre ferme après une longue errance dans les mers chahutées. Short, basket et bracelet au poignet, le jeune homme pose le pied sur l'île du Ronquières Festival, laissant derrière lui la tempête covid. Pendant deux jours, il va retrouver la vie d'avant, celle où l'on pouvait s'agglutiner devant la scène et vibrer par milliers pour des concerts.

Mais avant cela, il a fallu montrer patte blanche, un QR Code synonyme d'immunité. Ce n'est pas pour rien que les organisateurs du Ronquières Festival ont pour la première fois en neuf ans décalé la date de l'événement d'une semaine. Depuis le 13 août, les grands événements en extérieur peuvent rassembler plus de 1.500 personnes sans port du masque ni distanciation sociale, moyennant un "covid safety ticket".

Alors, à l'entrée du site, les traditionnels guichets sont précédés d'un contrôle inédit. Du côté de l'entrée tribord, il y a une demi-douzaine de lignes pour s'assurer que ceux qui veulent échanger leur ticket contre un bracelet pour accéder au site sont "safe". Ça scanne du QR Code à la chaîne. Le but est d'éviter les attroupements entre personnes encore susceptibles de se contaminer. Et samedi matin, c'était fluide.

"Ça tourne bien", confirme un responsable à l'entrée. "Il y a eu un peu plus de monde à l'entrée où l'on trouve les campeurs. Mais il y a trois accès cette année, et les premiers concerts ont été avancés pour éviter que tout le monde arrive en même temps. Les contrôles des covid safety ticket se passent bien. De temps en temps, il y a un QR code illisible parce que les festivaliers n'ont pas utilisé la bonne application. Ou alors un test PCR qui n'est pas encore synchronisé. Mais ce sont des cas minoritaires, dans l'ensemble, ça se passe très bien."

Pour les festivaliers aussi, le dispositif est efficace. "Ça fonctionne très bien. Il y a une première ligne pour demander de préparer son QR code et sa carte d'identité. Puis une deuxième pour scanner le code. Et enfin une troisième pour obtenir son pass. Une fois qu'on est passé, on est tranquille. Il y a même un gardien de sécurité qui m'a dit de retirer mon masque. D'habitude, c'est l'inverse!"