Tournai : uniformiser les heures de fermeture des boîtes de nuit

Paul-Olivier Delannois se bat pour une uniformisation des heures de fermeture.

Tournai : uniformiser les heures de fermeture des boîtes de nuit
© Belgaworld
Eda

Depuis plusieurs années, Paul-Olivier Delannois se bat pour une uniformisation des heures de fermeture des boîtes de nuit sur l'ensemble du territoire. "En effet, certains établissements ferment à des heures tellement tardives (9 h du matin) que de nombreux jeunes sortant de leurs établissements croisent d'autres usagers de la route, augmentant de facto les risques d'accident", explique le bourgmestre tournaisien.

Il a donc écrit au Premier ministre Alexander De Croo pour réitérer sa demande. "La discussion autour de la réouverture des boîtes de nuit bat son plein et il semblerait que le feu vert soit donné pour le mois d'octobre. En tant que Bourgmestre, j'ai été témoin de nombreux drames de la route dans lesquels énormément de jeunes ont perdu la vie sur nos routes. Ce sont des vies de jeunes brisées, mais aussi des familles entières qui seront touchées durant toute leur existence. Je suis persuadé que si des heures de fermeture étaient imposées, les utilisateurs adapteraient leur comportement en sortant plus tôt ce qui n'aurait aucune conséquence sur le plan économique, mais serait bénéfique sur le plan humain."

Le maïeur a d'ailleurs rappelé que, durant la crise sanitaire, plusieurs DJ's de la région avaient signalé avoir constaté un changement de comportement des jeunes dès lors que les soirées devaient obligatoirement se terminer à 1h du matin. " Les jeunes adaptaient leur horaire en commençant plus tôt leur soirée, un peu comme à mon époque. À titre personnel, je pense qu'obliger les boîtes de nuit à fermer vers 4 ou 5 h permettrait de sauver la vie de nombreux jeunes. Il suffit d'examiner les statistiques de décès sur nos routes durant le Covid pour s'en persuader. "

Sur le même sujet