Mons: Les étudiants vont faire grève pour le climat

Un appel est lancé pour vider les amphis vendredi après-midi.

Mons: Les étudiants vont faire grève pour le climat
©G.La
G.La

Les jeunes restent plus chauds que le climat. Et ce n'est pas une mince affaire tant la température continue de monter. Dans deux semaines, six ans après les accords de Paris, les dirigeants des pays signataires vont se retrouver à Glasgow pour la COP 26. Il y a le feu au lac. Les engagements pris jusqu'ici sont loin d'être tenus, les efforts ne sont pas assez importants et le dernier rapport du GIEC confirme que l'on va droit dans le mur.

Pour ce vendredi après-midi, un appel à la grève est donc lancé aux étudiants du supérieur à Mons. Le mot d'ordre? Vider les amphis et se rallier sur la plaine de Nimy de l'UMons, "parce que la jeunesse ne restera pas assise dans des amphis sur cette planète en flammes", annoncent les organisateurs sur les réseaux sociaux.

Il y a une dizaine de jours, 50.000 personnes manifestaient à Bruxelles à l'appel de la Coalition climat, qui chapeaute plus de 80 organisations de la société civile. En janvier, ils étaient près de 70.000. Le but reste de mettre la pression sur le monde politique pour qu'il adopte des mesures fortes en faveur de la protection du climat.

À Mons aussi, la lutte contre le réchauffement mobilise les foules. On se rappelle qu'en 2019, avant le covid, les jeunes de la Cité du Doudou avaient pris part au mouvement de brossage des cours pour descendre dans la rue. Mons avait même accueilli une marche nationale. Les manifestants ont remis le couvert à plusieurs reprises l'an dernier. Et vendredi, les étudiants s'assureront que la pression ne retombe pas. De fait, les inondations de cet été en Belgique, la sécheresse extrême dans une bonne partie de l'Europe ou encore les feux de forêt en Californie nous rappellent que le clou mérite d'être enfoncé.