Un homme enlevé à Gilly et séquestré durant de nombreuses heures par certains membres des Hell’s Angels

Le parquet de Charleroi confirme la séquestration et la prise d’otage d’un homme par certains membres des Hell’s Angels. Cinq suspects ont été placés sous mandat d’arrêt.

Un homme enlevé à Gilly et séquestré durant de nombreuses heures par certains membres des Hell’s Angels
©REPORTERS/DPA
L.C.

Vendredi dernier, un homme de 21 ans a été enlevé à Gilly pour être emmené dans une habitation à Wasmes (Colfontaine) dans la région du Borinage. Durant 24 heures, ce dernier a été séquestré et maltraité par six personnes. "Il a notamment reçu des coups de marteau et des coups de taser et est resté attaché durant une bonne partie de la nuit", indique Vincent Fiasse, procureur du Roi de Charleroi, confirmant une information de RTL.

Grâce aux techniques policières - notamment le tracking du GSM de la victime - que le jeune homme a pu être localisé et libéré par les unités spéciales de la police fédérale. Il avait passé la nuit, les mains attachées par des colsons d'après nos confrères, sur un matelas dans une maison décrépite du hameau de Wasmes.

Un conflit dans le milieu criminel

Le procureur du Roi indique aussi qu’un lien avec un conflit dans le milieu criminel est évoqué pour expliquer cette séquestration et prise d’otage. Sans pour autant vouloir confirmer un quelconque lien avec le milieu des stupéfiants.

Cinq des six personnes interpellées sur les lieux de la séquestration ont été arrêtées. "Elles sont placées sous mandat d'arrêt pour prise d'otages et pour coups et blessures. Je peux confirmer que certaines personnes font effectivement partie du groupe des Hell's Angels", confirme le procureur du Roi sans s'étendre.

Le dossier sera examiné pour la première fois devant la chambre du conseil de Charleroi ce mardi.