La Brasserie du Borinage reconnue coupable dans le procès l’opposant à Bertrand Caroy

Le verdict est tombé ce jeudi.

La Brasserie du Borinage reconnue coupable dans le procès l’opposant à Bertrand Caroy
©AVPRESS
Florian Ducobu

Le verdict de l'affaire opposant Bertrand Caroy à la Brasserie du Borinage est enfin connu. La Brasserie du Borinage a été reconnue coupable d’avoir utilisé l’image de l’inspecteur Bertrand Caroy à son insu à en croire nos confrères de Sudpresse. Le tribunal civil du Hainaut, division de Mons, a tout de même condamné la brasserie à payer un dommage moindre que les 10 000 euros demandés par l’inspecteur de la police boraine.

L’affaire avait fait grand bruit lorsque la société brassicole avait sorti une nouvelle bière, l'Eté borain, avec sur l'étiquette une caricature du médiatique policier dans une ambiance western, sans lui demander son autorisation. Bertrand Caroy avait alors demandé un dommage moral de 10 000 euros auxquels il fallait ajouter 2 500 euros demandés par la zone boraine.

Le tribunal civil du Hainaut, division de Mons, a finalement tranché. "Nous sommes coupables, sans surprise, d'avoir utilisé l'image de Bertrand Caroy sur l'étiquette de notre bière, sans lui avoir demandé son autorisation", précise Cédric Minot à nos confrères de Sudpresse. "Nous devons le dédommager d'un montant que je ne souhaite pas divulguer pour le moment, mais il est inférieur à ce que l'inspecteurréclamait. La police boraine n'obtiendra pas non plus ce qu'elle réclamait."

La Brasserie du Borinage ne compte pas aller en appel et est bien décidée à passer à autre chose. "Nous enterrons la hache de guerre. Nous allons de l'avant en poursuivant nos activités brassicoles", conclut Cédric Minot.