Attaques à l'explosif chez Belfius, ING et Bpost: Johnny, un Italien de 24 ans, a utilisé la méthode de "la pelle à pizza"

Johnny, lourdement condamné en Italie, risque une nouvelle condamnation en Belgique pour avoir participé à l'attaque de la Bpost.

Attaques à l'explosif chez Belfius, ING et Bpost: Johnny, un Italien de 24 ans, a utilisé la méthode de "la pelle à pizza"
©FVH - archives d'une tentative à Marcinelle le 11 janvier 2020

Le 18 octobre dernier, le tribunal correctionnel de Charleroi a condamné cinq prévenus à la prison ferme avec des peines allant de 5 à 8 ans de prison pour des vols à l'explosif contre trois distributeurs de billets à l'agence Belfius de Montigny-le-Tilleul, à la banque ING de Châtelineau et à la Bpost de Fontaine-l'Évêque entre mai et juillet 2019. Le tout dans le cadre d'une association de malfaiteurs, comprenant des Belges et des Italiens.

Dénoncé par l'Italie

À chaque fois, les auteurs de ces audacieux vols ont utilisé le même mode opératoire, à savoir la méthode de la pelle à pizza. Les suspects introduisent les explosifs dans l'orifice de la sortie des billets d'un distributeur pour faire sauter la face avant du distributeur, et récolter les billets. C'est comme ça que les voleurs ont réussi leur coup à l'agence Bpost place Frère Orban, attaquée la nuit du 20 au 21 juillet 2019.

Cette attaque fut la seule ayant abouti à l'explosion d'un distributeur de billets. « On ne sait pas le total du butin dérobé, mais les billets ont été tachés par l'encre intelligente qui s'est déclenchée », signale le parquet. De l'aveu même du ministère public, au départ, aucun lien n'est établi entre ces trois attaques.

En septembre 2019, l'enquête bascule lorsque les autorités italiennes informent leurs homologues belges que des Italiens, sous écoute dans une voiture, évoquent une attaque qui a eu lieu dans la région. Parmi eux, Johnny, ainsi que son frère et son oncle, condamné le 18 octobre dernier. La police italienne enquêtait, également, sur des attaques similaires perpétrées entre février et septembre 2019.

Enfin jugé en Belgique

Ce mercredi matin, Johnny a enfin comparu devant la justice belge. Si ce dernier n'a pas comparu en même temps que les autres membres de l'association de malfaiteurs, c'est parce qu'il n'a pas été remis à la Belgique à la suite d'une procédure judiciaire italienne. Condamné à 11 ans de prison, Johnny risque une nouvelle lourde condamnation judiciaire chez nous.

Si au départ, le jeune homme de 24 ans contestait avoir participé à l'attaque de la Bpost de Fontaine-L'Évêque, il a finalement admis sa participation aux faits. Johnny signale également avoir été conditionné en Italie pour venir commettre l'attaque en Belgique. « On m'a conditionné en Italie. J'ai un bébé et on m'a dit que ça allait me permettre d'aller de l'avant et d'avoir un peu d'argent. Cela m'a ruiné ma vie. »

Le parquet requiert pour l'unique attaque reprochée à Johnny une peine de 8 ans de prison ferme. Me Puccini, à la défense, plaide lui un sursis en rappelant que son client est le plus jeune de l'association, et le seul également à assumer ses responsabilités après avoir été sollicité par Radames, son oncle. Jugement le 9 février.