Des policiers agressés au cours d’une intervention sur l’axiale boraine

Six policiers ont été nécessaires pour maîtriser le jeune homme âgé d’une vingtaine d’années.

F.D.
Des policiers agressés au cours d’une intervention sur l’axiale boraine
©FLEMAL JEAN-LUC

Le 5 février vers 4h, la zone de Police Boraine était appelée pour un véhicule qui se trouvait dans le fossé le long de l’Axiale Boraine. Le conducteur, âgé d’une vingtaine d’années, est indemne mais se trouve sous l’effet de l’alcool et titube mais reste calme et correct.

"Vu son état d'imprégnation alcoolique et l'impossibilité de l'entendre, les policiers prennent contact avec ses parents et leur demandent de venir le rechercher", indique la Police Boraine. "Lorsque les parents arrivent, le jeune homme, pour une raison inconnue, entre dans une colère folle et fait preuve d'une énorme violence à l'égard des policiers, il leur crache dessus, alors qu'il se dit positif au Covid, et les bouscule. Il semble dans un état second car les armes non létales utilisées à son encontre n'ont aucun effet sur lui."

Il faudra finalement six policiers pour le maîtriser et lui placer les menottes. Il a ensuite été transféré en ambulance et examiné par un médecin qui déclarera l’individu "en état" d’être placé au cachot. Le Parquet a alors demandé une procédure accélérée pour de nombreux chefs dont coups et blessures, outrages, menaces, rébellion, etc

Interrogé sur cette intervention, Jean-Marc Delrot, Chef de Corps de la Police Boraine, déclare : "La violence ne peut être tolérée etil nous semble important de souligner qu'au cours cette intervention, tous les policiers intervenus ont été blessés. Il font tous les six l'objet d'une interruption de travail pour de nombreux jours. Le manque de respect envers les forces de l'ordre qui au quotidien œuvrent à la sécurité des citoyens est inacceptable et la Zone de Police Boraine ne peut tolérer de tels actes. C'est pourquoi elle accompagnera ses policiers blessés tout au long de la procédure de demande de réparation du préjudice subi."