La Louvière: une voiture fonce dans la foule lors d'un carnaval, au moins 6 morts et 10 blessés graves

Le drame s'est produit à l'aube.

La Rédaction avec Belga

Ce devait être un jour de fête pour ce premier carnaval post-confinement à La Louvière, il s'est transformé en catastrophe. Ce dimanche matin vers 5h00,150 à 200 personnes étaient rassemblées au départ du hall omnisports de Strépy-Bracquegnies pour le ramassage des gilles. Le cortège empruntait la rue Saint-Julien et bifurquait sur la rue des Canadiens. "C'est à ce moment qu'une voiture est arrivée par l'arrière, visiblement à grande vitesse, et a pulvérisé vraiment un nombre important de personnes", a indiqué le bourgmestre Jacques Gobert lors d'un point presse tenu à 11 heures ce dimanche. Le véhicule a continué sa route avant d'être immobilisé un peu plus loin.

Le bilan est très lourd: "6 victimes sont décédées sur les lieux, il y a 10 blessés graves qui ont été acheminés dans les hôpitaux de la région, et 27 blessés plus légèrement", a indiqué Denis Rans, directeur du PCO. Les victimes ont été évacuées vers les hôpitaux louviérois, mais également à Mons et Charleroi.

La Louvière: une voiture fonce dans la foule lors d'un carnaval, au moins 6 morts et 10 blessés graves
©Facebook

Le plan d'urgence communal a été déclenché. La société de Gilles touchée serait "Les Boute en train". "Nous avons mis la salle de sport communale à disposition des familles et le service d'assistance aux victimes a également été activé", précise Jacques Gobert.

Sur place, la famille de la victime aurait demandé aux autres confréries de continuer en hommage aux victimes. La fête s'est poursuivie en matinée et des groupes de Gilles et de Paysans parcouraient les rues de Strépy-Bracquegnies. Le spectacle de personnes buvant dans les cafés alors qu'un drame atroce venait de se dérouler à quelques rues était incongru et la Ville a demandé, par respect pour les victimes, aux sociétés carnavalesques de cesser les festivités.

La Louvière: une voiture fonce dans la foule lors d'un carnaval, au moins 6 morts et 10 blessés graves
©F.D.

L'échevin louviérois Antonio Gava était parmi la foule; ila été percuté par la voiture et a été blessé. Il souffre d'une fracture du pied et d'une entorse au genou, mais "il va bien", témoigne une proche. Le conducteur du véhicule meurtrier et son passager ont été interpellé par la police. Plusieurs véhicules de police encerclent le véhicule pour former un périmètre d'exclusion judiciaire, pour les besoins évidents de l'enquête.

Une voiture fonce dans la foule lors du carnaval de Strépy-Bracquegnies

L'automobiliste et son passager ont été interpellés. La piste terroriste n'est pas privilégiée

Le substitut Damien Verheyen a déclaré, lors de la conférence de presse, "qu' en l'état actuel de l'enquête, l'on sait qu'un véhicule a foncé dans un groupe de ramassage et que l'on déplore 6 décès, 26 blessés à des stades divers, et 10 personnes dont les jours sont actuellement en danger".

Et le substitut du procureur d'ajouter : "La voiture était occupée par deux personnes qui ont été interpellées, respectivement nées en 1988 et 1990, originaires toutes les deux de La Louvière. Dès que le parquet du Procureur du Roi a été avisé de ses faits, un juge d'instruction a été saisi du chef de meurtre. Divers devoirs ont déjà été exécutés et notamment la descente sur les lieux des autorités judiciaires à savoir le parquet du procureur du roi, et un juge d'instruction ainsi que le laboratoire de la police judiciaire fédérale, un expert automobile et un médecin légiste. Les deux personnes interpellées n'ont pas encore été auditionnées. Elles ne sont pas connues des autorités judiciaires pour des faits similaires. Divers devoirs devront encore être réalisés dans le cadre de cette enquête pour faire la lumière sur ce drame et notamment une reconstitution qui permettra d'établir le trajet exact du véhicule et éventuellement de déterminer le mobile de l'auteur ou des auteurs".

Le parquet, pour l'heure, ne confirme pas la rumeur faisant état d'un ralentissement du véhicule avant d'accélérer en direction de la foule. "Comme je l'ai dit, un expert en roulage est descendu sur les lieux. Evidemment, il lui reviendra d'effectuer tous les relevés utiles pour établir les circonstances dans lesquelles les faits se sont produits. Et effectivement, il est prématuré de rentrer dans le détail à l'heure actuelle. Ce que je tiens toutefois à signaler, faisant suite à l'info parue dans certains médias, c'est qu'à l'heure actuelle, aucun élément de l'enquête ne permet de penser que ces faits surviennent suite à une course-poursuite avec la police. Il n'y a pas eu de course poursuite et la police n'a été avisée des faits que postérieurement."

Et Damien Verheyen de conclure : "Dans l'état actuel de l'enquête, la piste terroriste n'est pas privilégiée."

La Louvière: une voiture fonce dans la foule lors d'un carnaval, au moins 6 morts et 10 blessés graves
©EdA

La ville de La Louvière avait officiellement lancé sa période de carnaval au début du mois de mars après le passage en code jaune du baromètre sanitaire. Les festivités carnavalesques n'avaient pas eu lieu en 2020 et 2021 en raison de la crise sanitaire. Le carnaval de Strépy-Bracquegnies devait commencer le 20 mars et se poursuivre les 21 et 22 mars. Dimanche, tôt dans la matinée, on procédait au traditionnel "ramassage" des gilles au cours duquel les différentes sociétés se forment au fil du passage des participants de maison en maison dans une ambiance traditionnellement chaleureuse qui a tourné au drame, dimanche matin, à Strépy.

Le carnaval est arrêté après un rondeau "funéraire"

Le bourgmestre de La Louvière a communiqué, lors de la conférence de presse convoquée en urgence, que le carnaval en cours serait forcément arrêté. Cela étant, un rondeau devait avoir lieu ce dimanche à 11h. Il a bien eu lieu, mais a eu une vocation d'hommage, "une sorte de rondeau funéraire".