Drame de Strépy-Braquegnies : l'avocat du conducteur n'a pas demandé la remise en liberté de son client

La chambre du conseil de Tournai a entendu vendredi à 09h00 Me Frank Discepoli, avocat de Paolo F., le conducteur de la voiture qui a percuté un groupe de gilles et leurs accompagnants lors du carnaval de Strépy-Bracquegnies dimanche dernier.

Drame de Strépy-Braquegnies : l'avocat du conducteur n'a pas demandé la remise en liberté de son client
©GUILLAUME JC

La chambre du conseil doit se prononcer dans l'après-midi sur le maintien ou non de Paolo F. en détention. "Je n'ai pas demandé la remise en liberté de mon client. Notamment parce que c'est l'enterrement de plusieurs victimes et cette demande n'aurait pas été entendue et que l'enquête doit se poursuivre", a souligné l'avocat à l'issue de l'audience.

"Nous avons beaucoup parlé de la qualification des faits et des éléments objectifs de ce dossier. Nous sommes tous d'accord pour dire, à l'heure actuelle, qu'il faut laisser faire les experts. Notamment en ce qui concerne la vitesse, l'état des uns et des autres ou encore les mesures qui avaient été prises pour avertir de la présence de gilles", a-t-il ajouté. "Tout cela se fera dans les semaines voire les mois à venir. Pour l'instant, c'est sereinement que nous attendons les rapports d'expertise."

"Si on ne laisse pas la Justice faire son travail, ce n'est pas compliqué. Sur base de ce que j'ai vu sur les réseaux sociaux, mon client est dehors, il se fait lyncher. Tout le monde reçoit des menaces, moi y compris. Je pense qu'il faut attendre de la Justice de notre pays une réponse en lien avec ce qui s'est réellement passé et pas avec ce qu'on imagine ou ce qu'on voudrait qu'il se soit passé", dit encore Me Discepoli.

Paolo F. est poursuivi pour homicide involontaire et coups et blessures involontaires ayant entrainé la mort dans le cadre d'un accident de la route. Il est sous mandat d'arrêt à la prison de Tournai.

Son passager a été inculpé de non-assistance à personne en danger. Il n'a pas été privé de liberté.