Des balises sur les lignes électriques pour protéger les oiseaux migrateurs

Le gestionnaire du réseau à haute tension Elia a procédé mercredi à la pose d’un balisage avifaune sur la nouvelle liaison électrique entre Quevaucamps et Harchies, en Wallonie picarde.

Des balises sur les lignes électriques pour protéger les oiseaux migrateurs
©FLEMAL JEAN-LUC
Belga

Le but est de signaler la présence de ces lignes aériennes aux oiseaux et éviter ainsi les collisions. Le renouvellement du tronçon de la liaison aérienne de 150 kilovolts entre Quevaucamps et Harchies a été entamé il y a un an. Datant de 1962 et construit selon les standards qui n’ont plus cours, sa modernisation était devenue indispensable pour garantir la fiabilité du réseau. Le nouveau tracé long de 5,4 kilomètres, a été pensé pour minimiser autant que possible les nuisances pour l’environnement. Il s’éloigne au maximum des habitations, préférant longer la voie ferrée et l’autoroute E42 Tournai-Mons toute proche.

Mercredi, des balises dites avifaunes ont été placées. Elles sont destinées à signaler les lignes de haute tension aux oiseaux et éviter qu’ils ne s’y fracassent, particulièrement là où les câbles traversent des couloirs de migration ou des zones protégées.

Le chantier doit ensuite se poursuivre jusqu’en septembre 2022 par le démontage du tronçon aérien actuel.

Sur le même sujet