Un audit interne a permis d'identifier des détournements financiers au Centre informatique du Hainaut

L'un des membres du personnel impliqués a fait usage de la carte de crédit de l'asbl, à des fins privées.

Un audit interne a permis d'identifier des détournements financiers au Centre informatique du Hainaut
©AVPRESS/Photo prétexte

Des anomalies graves mettant en cause la responsabilité de deux membres du personnel ont été identifiées dans le cadre d'une récente évaluation des fonctions comptables au sein de l'asbl provinciale Centre Informatique du Hainaut (CIH), a indiqué mardi la direction générale de la province de Hainaut. L'audit a notamment révélé que l'un des membres du personnel impliqués avait fait usage de la carte de crédit de l'asbl, à des fins privées. Les personnes incriminées ont immédiatement été suspendues de leurs fonctions au sein du CIH. Le Directeur général de la province a par ailleurs décidé de lancer des poursuites disciplinaires à leur encontre et les a immédiatement démis de leur poste d'agents provinciaux.

L'audit a permis de relever "plusieurs agissements pouvant constituer des actes pénalement répréhensibles", a précisé la direction générale. Le Collège provincial et le conseil d'administration de l'asbl ont décidé de déposer plainte auprès du Procureur du Roi.

Des dispositions ont été prises pour assurer la continuité des missions informatiques de la Province. "Cette affaire n'aura pas de conséquences sur la gestion administrative et technique des services informatiques de la Province, ni sur la gestion du personnel provincial.Les instances provinciales ne souhaitent pas, au stade actuel de l'enquête, révéler plus d'informations sur le dossier "afin de ne pas interférer dans les procédures en cours."

La Province de Hainaut s'est dotée, depuis plusieurs années, d'une cellule d'audit interne "AIP". Cette cellule assure un contrôle rigoureux de la gestion des institutions provinciales et des asbl qui y sont associées. Agissant de manière indépendante et impartiale, l'AIP fait notamment rapport, auprès de la Direction générale et du Collège provincial, des dysfonctionnements éventuels détectés dans des organismes para-provinciaux.