Dans les coulisses de l'impressionnant montage du village départ du Tour à Binche: “Dès que le départ est donné, on démonte tout et on repart”

Pour que le village du Tour de France soit fin prêt jeudi matin dès 6h à Binche, les équipes s’activent jusqu’au bout de la nuit. Un travail titanesque. Reportage.

33 pavillons, 8 modules, des espaces de restauration, une scène, un écran géant. Le tout contenu dans 15 camions. Tous les jours durant un peu plus de trois semaines, des centaines de techniciens issus de toute l’Europe montent et démontent le podium, le village départ du Tour et tout ce qui l’entoure. Les équipes d’Amaury Sports Organisation (ASO), gestionnaire du Tour de France, sont d’ailleurs arrivées dans la cité binchoise dès ce mercredi après-midi pour tout installer. Car si le départ de la course sera donné aux alentours de midi, il y une autre étape qui a débuté la veille: le montage du village départ. Un travail qui nécessite une logistique impressionnante.

Sur les coups de 15 heures dans la journée de mercredi, quatorze poids lourds avaient quitté Lille, ville départ de l’étape de ce mercredi 6 juillet, chargés d’un matériel fraîchement démontés. “Les préparatifs sont quotidiens et chronologiques suivant les transferts, indique Yannick Goasduff, responsable des sites de départ chez Amaury Sport Organisation (ASO). Ici, on est arrivé de Lille en début d’après-midi. on compte entre 4 et 5 heures de démontage sur la ville précédente, une heure de transfert et le village sera monté sur la Grand Place en cinq heures, de 19h à 2h du matin”.

Dans les coulisses de l'impressionnant montage du village départ du Tour à Binche: “Dès que le départ est donné, on démonte tout et on repart”
©FLEMAL JEAN-LUC

Une logistique considérable

Après une première réunion avec les autorités locales à 19 heures, le responsable du site rencontre peu à peu ses régisseurs et rien ne doit être laissé au hasard. Tout est planifié en amont, validé avec les autorités. L’objectif ? Que tout soit fin prêt au petit matin quand sponsors, officiels, invités, journalistes et animateurs vont commencer à débarquer. Soit près de 1500 personnes amenées à circuler dans cet espace clos ce jeudi matin.

Dans les coulisses de l'impressionnant montage du village départ du Tour à Binche: “Dès que le départ est donné, on démonte tout et on repart”
©FLEMAL JEAN-LUC

“Ici, une partie des camions va se positionner à l’entrée de Binche étant donné que la ville est assez petite, décrit Guillaume De Prémont, membre de la direction logistique de l’ASO, occupé à tracer tout le village départ sur la Grand Place avant l’arrivée des camions. On a un plan précis avec l’implémentation exacte de tous les pavillons dans un ordre précis. La difficulté, c’est de s’adapter aux différents lieux, aux environnements et aux contraintes. On doit toujours s'adapter au lieu, ce n’est jamais le lieu qui s’adapte à nous”.

Dans les coulisses de l'impressionnant montage du village départ du Tour à Binche: “Dès que le départ est donné, on démonte tout et on repart”
©FLEMAL JEAN-LUC

Malgré tous les efforts déployés, le montage reste éphémère : jeudi 7 juillet, un peu après le départ du peloton, il sera temps de tout démonter, direction Tomblaine dans le département de Meurthe-et-Moselle en France. “Dès que le départ est donné, on démonte tout et on part sur l’étape suivante. C’est un rythme assez intense, on a certains prestataires qui dorment dans leurs camions, dans des campings cars, des lits couchettes, c’est une vie particulière pendant près d’un mois”, confie-t-il.

Dans les coulisses de l'impressionnant montage du village départ du Tour à Binche: “Dès que le départ est donné, on démonte tout et on repart”
©FLEMAL JEAN-LUC