La Commune de Gerpinnes devra-t-elle manger ses réserves?

La présentation des comptes communaux 2021 a démontré le savoir-faire du directeur financier, Daniel Menegaldo, qui est allé jusqu’à organiser des transferts vers le CPAS pour éviter des taux d’intérêt négatifs pendant la pandémie. « Le CPAS n’y a peut-être gagné que 30 euros, mais c’est au moins de l’argent que l’on n’a pas perdu… »

P.L.
La Commune de Gerpinnes devra-t-elle manger ses réserves?
©van Kasteel

Le boni de l’exercice 2021 est de 291 690 €, auquel on peut ajouter 30 000 € gardés en provision et, surtout, des fonds de réserve qui s’élèvent à 1 369 000 € à l’extraordinaire (pour des investissements) et 1 259 000 € à l’ordinaire (recettes et dépenses courantes). Gerpinnes a donc des réserves, pour faire face aux vaches maigres.

Et justement, cette période difficile arrive. Avec une dépense annuelle de 5,529 millions en personnel, on peut facilement évaluer l'impact des 10% d'indexation attendus en 2022. Dans l'opposition, Tomaso Di Maria craint le pire: une mise sous tutelle, en constatant que la courbe des dépenses rejoint celle des recettes. Cela fait rire et bondir le conseiller de la majorité, Julien Matagne.

Nicolas Glogowski, lui, regrette que ses appels aux mesures pour réduire la facture énergétique, lancés bien avant la crise, n'aient pas été entendus. Mais cela fait bondir le cdH local, qui liste les projets ayant permis d'isoler des bâtiments ou de les équiper de panneaux photovoltaïques. Mais tous ne sont pas encore concrétisés, ou leurs effets ne se faisaient pas encore sentir en 2021.

Tous s'accordent cependant à dire que la tempête s'annonce. Et qu'il faudra certainement puiser dans les réserves.