Ce lundi 16 novembre, les élèves retourneront à l'école après des vacances de la Toussaint allongées en raison de la pandémie de coronavirus. Comme tous les autres, les enfants des différentes écoles de la commune de Courcelles retrouveront leur classe, mais avec une différence notable par rapport aux élèves des autres établissements, rapporte RTL Info. En effet, le Collège de la ville, qui s'est réuni ce vendredi, a décidé d'imposer le masque buccal à tous les enfants à partir de six ans. Une mesure qui n'a pas été imposée par les autorités (le masque est obligatoire pour les élèves de plus de 12 ans dans les écoles), mais que la commune juge nécessaire pour stopper la propagation du Covid-19.

"On avait suspendu les cours dans toutes les écoles situées sur le territoire de Courcelles, une semaine avant les congés de Toussaint. Mais le virus étant encore bel et bien présent, et nous avons décidé de prendre des mesures complémentaires au code rouge relatif aux écoles, étant donné que la suspension des cours ne peut pas se poursuivre", explique la bourgmestre Caroline Taquin, qui sait qu'appliquer une telle règle avec des jeunes enfants ne sera pas simple. Mais elle justifie cette décision, d'application jusqu'au 13 décembre, de la sorte: "C'est avant tout pour leur permettre d'avoir une vie sociale avec de l'interaction, de pouvoir revoir leurs camarades de classe le plus longtemps possible, de pouvoir retrouver une vie normale avec ce morceau de tissu sur le visage qui représente beaucoup aujourd'hui par rapport au combat contre le coronavirus".

Imposer le masque dès six ans à l'école est une première en Belgique. Seuls quelques pays comme l'Italie ou la France ont déjà mis en place cette règle.