Depuis le début 2019, vingt-deux personnes ont perdu la vie sur les routes de Wallonie picarde. 

Rien qu’au cours de la nuit du vendredi 6 au samedi 7 septembre deux accidents ont causé la mort de trois personnes et deux autres ont été très grièvement blessées. Le carnage sur les routes du Tournaisis a débuté vers 0h20, quand une violente sortie de route s’est produite le long du boulevard des Nerviens à Tournai. Pour une raison indéterminée, un véhicule a percuté une maison. La voiture a percuté une borne de gaz avant de terminer sa course sur le toit contre la façade d’une habitation. L’occupant de la voiture a dû être désincarcéré. La personne a été hospitalisée au ChWapi dans un état critique. Les services de secours avaient à peine quitté les lieux quand un autre appel a été lancé au 112 pour une sortie de route toute aussi violente au Vieux Chemin d’Ath à Warchin. Là, vers 1h30, un véhicule avait embouti

Une voiture en stationnement avant d’emboutir violemment l’angle d’une façade.

Au passage, l’automobile avait heurté une conduite de gaz. Ores a été dépêché sur les lieux. Du véhicule complètement broyé, les secouristes ont retiré le conducteur. Il est décédé mois d’une heure après son admission au ChWapi. L'état de la façade témoigne de la violence du choc (voir photo).

Le carnage sur les routes s’est poursuivi vers 3h15, à la rue Delbart à Frasnes-lez-Anvaing. À l’arrivée des premiers secours, trois personnes étaient coincées dans une voiture. Elles ont dû être désincarcérées.

Malheureusement, deux d’entre elles étaient déjà décédées. Le parquet de Tournai-Mons est descendu sur les lieux. Dans les trois cas, nous ignorons l’identité et l’âge des victimes. 

Aux proches, notre quotidien présente ses condoléances.