Le centre culturel propose différents ateliers et projets à réaliser à distance.

Lors des vacances de Pâques, c’est l’instant pour de nombreux opérateurs d’animer les enfants lors de stages culturels, sportifs ou récréatifs. Et pourtant, à cause du coronavirus qui touche le pays, aucune activité n’est autorisée. Les centres culturels, les musées, les associations, les accueils extrascolaires, les mouvements de jeunesse, ou encore les fermes pédagogiques, ont dû annuler leurs activités prévues.

Pour beaucoup, il a fallu trouver des idées pour ne pas se faire oublier du public habituel. C’est ainsi que le centre culturel Haute Sambre a décidé de mettre en place différents ateliers en ligne. "On souhaite rester en contact avec les citoyens et notre public. On attire un nouveau public également, petit à petit les ateliers se font connaître", explique la directrice, Fabienne De Vuyst.

Le confinement n’empêche pas le centre culturel de travailler : "Tout le monde travaille de chez soi. Dès le début on s’est adapté à la situation. Chacun a son petit boulot à faire, on en profite pour rénover le site web notamment. Et les animatrices s’occupent des ateliers diffusés sur le Web."

Pas de stages pour enfant, mais des ateliers donc qui touchent petits et grands, c’est ce qui est organisé au centre culturel de la Haute Sambre. Diverses activités pour toutes les tranches d’âge : des quiz, des questions ouvertes, des tutos en vidéo, des challenges de dessins, un projet socio-artistique ou encore de l’art en ligne. Ce qui devrait occuper les enfants mais aussi les adultes pendant le confinement. Des tutos sur la gravure ont déjà été postés la semaine dernière en vidéo, l’atelier n’est qu’à son commencement et se fera de plus en plus connaître. Étant donné la situation, le centre culturel propose également de leur envoyer des dessins pour exprimer leurs sentiments face au Covid-19. Le troisième projet, c’est l’atelier d’art en ligne, chaque semaine sera différente. L’atelier sera présenté en vidéoconférence. "Chaque semaine, les animatrices diffusent des ateliers différents sur leur thème de travail. On va toucher plus de monde petit à petit."

Un projet intergénérationnel va également être lancé : le secret de la poste. "L’idée, c’est de demander aux citoyens de compléter une carte postale en décrivant comment ils voient l’avenir après le confinement. Par après, le centre culturel les fera se rencontrer pour la suite du projet."

Par ces ateliers en ligne, le centre culturel souhaite être proche des gens, continuer à développer et partager autour de l’expression et de la créativité. Malgré la distanciation sociale, la culture est toujours présente. C’est l’instant pour prendre le temps de découvrir de nouvelles choses.