Le travail reprendra au printemps 2020 sur certains ouvrages d'art.

La libération progressive des voies se poursuit à hauteur du chantier en cours sur l’E42-E19/A7 entre Obourg et Jemappes, qui ne porte déjà plus actuellement que sur le tronçon compris entre Maisières et Jemappes.

En direction de la France, sur le tronçon compris entre la fin du pont Canal et Jemappes (la fin du chantier), dès le 5 novembre prochain, les usagers seront basculés sur les voies réhabilitées mais ne circuleront toujours que sur 2 voies le temps, notamment, de refermer les différents passages de police du chantier. La vitesse sera limitée à 70 km/h dans la zone de chantier. Dès le 13 novembre, la troisième voie réhabilitée sera elle aussi accessible, les conditions de circulation seront donc à nouveau habituelles sur ce tronçon.

Vers la France, à partir de cette date, seul le tronçon compris entre Maisières et le Pont canal, soit environ 2 kilomètres, restera impacté.

Sur le tronçon compris entre Maisières et la fin du pont Canal (environ 2 kilomètres), plusieurs choses sont prévues. Dans le courant de la deuxième quinzaine de novembre, la sortie n°23 bis « Nimy » devrait pouvoir être à nouveau accessible. Les divers aménagements réalisés sous l’échangeur de Nimy, sur la N6, pour maintenir la circulation pendant le travail sur le pont supportant l’autoroute seront également levés, ainsi que le rond-point provisoire réalisé à l’intersection de la nationale et de la rue de la Lanterne.

Dans le courant de la première quinzaine de décembre, ce tronçon de deux kilomètres devrait à son tour être totalement libéré, de même que l’accès à l’autoroute n°23 bis « Maisières ».

Dans l’échangeur de Jemappes, avant la fin du mois de décembre, la bretelle permettant de relier le R5 vers l’autoroute E42/E19-A7 en direction de la France devrait être à nouveau ouvert.

En direction de Bruxelles, entre Jemappes et Maisières, les usagers circuleront toujours sur deux voies avec une vitesse limitée à 70 km/h mais sur le tronçon compris entre Jemappes (début du chantier) et le pont Canal. Dès le 13 novembre, les 2 voies accessibles se situeront en voie de droite et du milieu (plus de basculement en bande d’arrêt d’urgence et voie de droite), ce qui fluidifiera la circulation puisque l’intégration en provenance du R5 et de la B501 sera facilitée. (Entre le pont Canal et la sortie n°23 « Nimy », donc sur environ 2 kilomètres, les deux voies resteront basculées en bande d’arrêt d’urgence et voie de droite). Dans le courant de la première quinzaine de décembre, tout ce tronçon (Jemappes-Maisières) devrait à son tour être totalement libéré.

Pour résumer, les voies seront totalement libérées cet hiver, dans les deux sens, sur tout le chantier. Le travail reprendra au printemps 2020 sur certains ouvrages d’art en se concentrant sur deux zones : le tronçon entre Maisières et la fin du pont-Canal, ainsi que la bretelle permettant de relier le R5 vers l’autoroute E42/E19-A7 vers la France. « Les conditions de circulation concernant cette dernière phase seront communiquées ultérieurement », annonce la Sofico.