À l’ère de l’internet, les guides locaux de shopping ont (presque) totalement disparu de la circulation.

Mais ils vont sans doute faire leur retour prochainement à Charleroi : dans une réponse écrite à la question du conseiller communal Benjamin Debroux (Ecolo), l’échevine en charge du Commerce, Babette Jandrain, indique en effet que le projet est dans les cartons. "Dans les mois à venir, les activités commerciales et artisanales présentes sur le territoire de l’entité vont être répertoriées afin d’enrichir notre base de données cartographiques mise en ligne sur le portail web de la ville", indique-t-elle. La volonté est d’en tirer des publications à l’échelle des districts ou des anciennes communes.

C’est l’un des rares bons côtés du confinement : on a constaté un regain d’intérêt des consommateurs pour les magasins de proximité et producteurs du coin.

Dans le but de soutenir cette relance que la reprise généralisée des activités a quelque peu freinée, Charleroi veut démultiplier les canaux de communication. Son magazine bimensuel d’info n’est pas un support adapté à une telle cartographie, selon l’échevine. "Il faut à la fois tenir compte de la qualité de lecture pour le public et de la quantité d’informations à insérer. En effet, Charleroi, c’est 15 anciennes communes, 55 quartiers et près de 2 800 commerces", indique-t-elle. D’où cette idée de répertoires de commerces et services à visage plus humain.

Le choix de la diffusion et l’échéance ne sont pas encore établis.