L'opposition réclame des aménagements pour sécuriser les lieux.

En matière de sécurité routière, plus encore lorsque la problématique concerne des enfants, tous les moyens sont généralement mis en œuvre. Du côté de Colfontaine, certains estiment pourtant que la sécurité même des usagers est mise en péril lorsqu’il s’agit d’emprunter le passage clouté de la rue de Pâturages, à hauteur du cinéma Caméo.

"Même en respectant le stationnement marqué au sol, même sans incivisme, traverser du trottoir du cinéma vers l’école du Quesnoy est des plus risqué", regrettent les élus du mouvement Oxygène. "On ne peut pas apercevoir les véhicules. Ce passage pour piétons est devenu des plus dangereux." Pour les conseillers de l’opposition, il est temps de réagir.

Au risque de vivre un véritable drame. "N’attendons pas de connaitre un accident. La sécurité doit être renforcée pour les usagers faibles, notamment les enfants qui se rendent à l’école ou encore les personnes âgées. Il n’est pas normal de constater que ce sont les citoyens qui doivent attirer l’attention sur un problème sérieux."

Concrètement, les conseillers demandent une réaction de la majorité en place. "Les trottoirs viennent d’être refait, une modification aurait pu être faite. Nous invitons les élus de la majorité et le personnel en charge des travaux à se rendre sur place pour constater. C’est à se demander si quelqu’un vérifie l’élaboration des plans et la réalisation avant, pendant et après les travaux. La solution sera de déplacer ce passage, d’ailleurs fraichement peint, ou de vraiment sécuriser les lieux"

De son côté, l’échevin en charge des travaux, Mathieu Messin (PS) n’a pas souhaité faire de commentaire, précisant simplement que ce genre d’aménagement n’était pas prévu en dépit du bon sens. A priori, aucune mesure ne devrait donc être prise pour répondre aux doléances de l’opposition.