C’est un début d’émeute qui s’est déroulée ce mercredi vers 14h30 à La Louvière. Plusieurs dizaines de jeunes, cagoulés, habillés de noir et armés et battes de baseball, de bâtons, de pavés ou encore de raquettes de tennis ont été aperçus à proximité de la gare du Sud et se dirigeant vers le centre-ville, plus précisément la place Mansart. Selon les premières informations, il apparaît clairement que ces "casseurs" sont originaires de Mons et sont venus en découdre, "en représailles" de l’affrontement avorté ce week-end dans la Cité du Doudou grâce à l’intervention policière.

© D.R.

Samedi dernier en effet, des bandes urbaines montoises et louviéroises avaient été interceptées par la police avant que celles-ci ne s'affrontent sur le territoire montois. Au total, 35 individus, majeurs et mineurs, avaient été arrêtés administrativement. Visiblement décidés à ne pas rester sur cet échec, les Montois se sont donné rendez-vous dans la Cité des Loups. "Constatant que les Montois étaient sortis, les Louviérois se sont eux aussi rassemblés sur la place Mansart", ajoute-t-on du côté de la police locale.

© D.R.

L’intervention n’est donc pas terminée, à l’heure d’écrire ces lignes. Un large périmètre de sécurité a été établi et la police tente de mettre un terme à ces rassemblements houleux. À ce stade, ce ne sont pas moins de 25 personnes qui ont d’ores et déjà pu être interpellées, mais ce chiffre devrait encore gonfler dans les prochaines minutes et les prochaines heures. L’effectif policier mobilisé est important : rapidement, grâce aux caméras urbaines et aux appels de riverains inquiets, une trentaine de policiers louviérois ont été déployés sur le terrain. Ils ont rapidement été renforcés d’une quinzaine de policiers de la zone de police de Mons-Quévy, et des renforts de la réserve générale. Une autopompe est également sur les lieux.

L’intervention a en tout cas suscité les craintes, dans la Cité des Loups. "En une fraction de seconde, nous avons vu des gens courir de partout sur la Place Mansart", décrit Dylan, un jeune homme d'une vingtaine d'années. " Ce n'est qu'à ce moment que j'ai effectivement aperçu une bande d'une vingtaine de jeunes, cagoulés, à peine majeurs, déambuler sur la place, armés de raquettes de tennis et de pavés." En quelques secondes, la situation a rapidement basculé. Un homme aurait même reçu un pavé dans le dos, selon le témoin.

Les forces de l'ordre se sont immédiatement rendues sur place en ce début d'après-midi. "Ils ont dans un premier temps demandé à tous les commerçants de fermer les magasins. La place a ensuite été évacuée, et les casseurs ont été encerclés par les policiers avec boucliers et casques. Ils ont interpellé la vingtaine de casseurs. Au moment ou je vous parle, ils sont assis et menottés sur la Place Mansart, qui est toujours encerclée par les forces de l'ordre", nous raconte Dylan.

© D.R.