Ce vendredi soir, le corps sans vie d'une femme a été découvert dans une allée de garage à Bouffioulx. Le parquet de Charleroi confirme que l'auteur présumé a été interpellé ce samedi en fin d'après-midi.

Ce vendredi, vers 18h, à la rue Émile Vandervelde à Bouffioulx, dans une petite allée de garage isolé des habitations, les policiers de la zone Châtelet ont fait la macabre découverte du corps sans vie d'une femme. La victime se trouvait dans le coffre d'une Seat noire stationné dans une étroite allée de garage. Le parquet de Charleroi et le labo se sont rendus sur place, afin de ratisser les lieux à la recherche d'un éventuel indice. Le parquet a confirmé l'information selon laquelle le corps retrouvé est bien celui d'Aurélie Montchery, 31 ans, de Châtelineau. La trentenaire était maman de deux enfants.

"C'est fou de se dire qu'il y avait un corps enfermé dans le coffre du véhicule" , signale un riverain, présent sur les lieux. "J'ai appris la nouvelle sur Facebook et j'ai voulu voir de mes propres yeux. J'habite à quelques rues de cette allée. Nous ne sommes plus en sécurité nulle part. Ces derniers mois, on ne parle que de meurtre sur l'entité" , conclut le voisin, choqué par la découverte du corps.


Le suspect, en fuite, a été attrapé

Selon les éléments à disposition du parquet ce samedi matin, l'auteur présumé des faits, comme indiqué précédemment dans la presse, ne s'est pas rendu aux autorités policières. C'est une connaissance au suspect qui a alerté la police. Ce dernier avait été avisé du passage à l'acte de son ami et sur base des indications qu'il a reçu, l'homme a guidé les policiers dans l'allée de garage. Le parquet de Charleroi confirme que l'ex-compagnon de la victime, Sébastien D.L., né en 1979, a été interpellé par la police locale de Châtelet. Le suspect a été localisé dans une habitation à Bouffioulx. Il a été immédiatement privé de liberté par le juge d'instruction. Son audition est prévue pour ce samedi soir, précise le parquet de Charleroi.

Une séparation difficile


Il semblerait, selon le parquet de Charleroi, que le meurtre ait été commis dans un houleux contexte de séparation entre l'auteur présumé et la victime. Il pourrait s'agir d'une rencontre qui aurait mal tourné. Le juge Laffineur a été saisi et le dossier a été mis à l'instruction. L'autopsie du corps de la victime aura lieu ce dimanche.