Ce dimanche 8 mars aura lieu une mobilisation inédite.

Ce dimanche 8 mars, le mouvement Vie féminine appelle toutes les femmes à la grève. Il n’y a pas de meilleure date que la journée internationale des droits des femmes pour mener une telle action. "Parce que quand elles s’arrêtent, le monde s’arrête", selon la secrétaire régionale de Vie féminine Christiane Houthoofdt.

Faire entendre leurs revendications

Et pour attirer l’attention sur les inégalités et les discriminations qui les frappent, elles ont décidé de mettre les petites casseroles dans les grandes pour faire un maximum de bruit autour des leurs revendications. Sur le coup de 11 heures, elles improviseront ainsi une assourdissante fanfare de percussion sur le pont Roi Baudouin, à l’aide de leurs ustensiles de cuisine. "Cela fait déjà plusieurs années que le concept de la grève circule en Europe et dans le monde", observent Christiane Houthoofdt et sa collègue Fatima Ben Moulay, responsable régionale à Thuin. "Après une première initiative belge en 2019, notre mouvement a choisi d’embrayer. À Charleroi où les participantes sont attendues dès 10 h 30 devant la gare, un programme tonitruant a été imaginé. Il enchaînera différentes performances, pour faire entendre et voir ce que les femmes font chaque jour en silence dans l’indifférence familiale et sociale : s’occuper de leurs proches, tout organiser à la maison, accomplir les tâches domestiques au mépris de leurs vies à elles, et sur un temps déjà compté."

Plusieurs animations

Après la fanfare de casseroles, une représentation de la chorégraphie chilienne Un violador en tu camino ("un violeur sur ton chemin", littéralement), pour dénoncer les violences qui leur sont faites, précédera les chants d’une chorale féministe déterminée, suivie d’un départ en cortège vers Notre Maison au boulevard Tirou, où un festival de pâtes sera offert aux adultes pour le prix de 3 euros (gratuit pour les enfants).

"Du coup, Messieurs, que ce 8 mars soit l’occasion de réfléchir à ces réalités et de vous mettre à la disposition de vos épouses, mamans, sœurs, filles ou amies pour leur permettre de se mobiliser en faveur du changement !"

Sur place, des serre-tête roses et des badges mauves seront offerts aux militantes. Ces dernières seront collectivement invitées à s’exprimer pour donner à l’action les couleurs de leur propre ras-le-bol ! Ambiance.