Lors du dernier conseil communal, le bourgmestre de la cité d'Arenberg a fait savoir que le règlement-taxe 2021 sur les déchets était revenu approuvé de l'organe de tutelle (SPW). Olivier Sain-Amand a profité de cette annonce pour communiquer toute une série de statistiques relatives à la collecte des immondices en porte-à-porte et dans les points d'apport volontaire (PAV). 

"L'année qui vient de s'écouler a été marquée par de nombreux changements en la matière. L'intercommunale Ipalle choisi le système des PAV pour la collecte sélective des déchets organiques. En 2020, 254 tonnes de DO ont été évacuées via les PAV. Ces chiffres sont assez remarquables en sachant que durant les premiers mois, les quantités étaient relativement faibles. Par la suite, celles-ci ont considérablement augmenté comme le montrent les graphiques. Autrement dit, 12% des déchets ménagers résiduels et organiques que les Enghiennois mettaient auparavant dans les sacs-poubelle ont été pris en charge par les PAV."

Et le maïeur de se réjouir que la tendance était encore à la hausse en fin d'année tout en comprenant que le nouveau système de collecte fasse grincer les dents de certains habitants. "Changer les habitudes ne fait jamais plaisir mais notre ville a pris les devants s'agit afin de répondre aux obligations de la Région Wallonne et les autres communes avoisinantes vont devoir s'y mettre à leur tour. Nous pouvons être fier du comportement de la population enghiennoise et de son adhésion rapide à ces nouvelles méthodes d'évacuation des déchets", commente Olivier Saint-Amand. 

Il en résulte une réduction significative et progressive des déchets ménagers résiduels. L'an dernier, la partie collectée en PAV n’était encore que de 8,3% mais au mois de décembre, celle-ci était montée à 14%. La courbe est clairement ascendante comme en témoigne un tableau comparatif. La courbe est ascendante comme en témoigne un tableau comparatif. n 2019, les Enghiennois ont mis à la rue 2114T de déchets dans les sacs verts. En 2020, grâce aux PAV, on descend à 1854T = baisse de 12,3%

En Wallonie Picarde, rappelons d'autre part qu'Enghien est la commune-pilote au niveau des PMC: 324 tonnes de déchets de ce type y ont été collectés en 2020 dont 141 dans les conteneurs enterrés. Certains sites PAV sont plus prisés que d’autres. C'est le cas de celui qui se trouve aux abords du cimetière de Petit-Enghien où un 3ème PAV a dû être ajouté en cours d’année dernière car les deux autres ne suffisaient plus à absorber tout le volume. "Ce service est financé à 100% par Fost +. Ce partenariat ne coûte pas un euro à la Ville. D'ici six mois, l'intercommunale Ipalle annonce Fost + procèdera à une évaluation de ce système afin de voir s'il y a lieu de le pérenniser ou pas", souligne le bourgmestre. 

Ce dernier s'est encore attardé sur d'autres indicateurs portant sur le nombre d'utilisateurs. L'an passé, Ipalle a ainsi délivré 5841 cartes qui permettent d'accéder aux recyparcs et PAV de l'entité. Au total, 3933 ménages, soit 2/3 de la population locale, ont utilisé les PAV et les PMC.  

L'ex-bourgmestre Florine Pary-Mille (MR) a voulu savoir où en était le projet d'implantation d'un PAV dans la rue Carembert, à Petit-Enghien. "Celui-ci est toujours à l'étude mais semble de plus en plus compromis en raison du passage d'une conduite de gaz de Fluxys. Il y a des distances à respecter et cela risque de poser problème", lui a fait savoir l'échevin Jean-Yves Sturbois(EM). L'ancienne première dame de la cité des Titjes avait, en outre, émis le souhait de déplacer le PAV attendu le long du boulevard d'Arenberg afin de libérer des places de parking aux abords du home du CPAS (Saint-Nicolas). "Celles-ci sont régulièrement squattées lorsque des évènements se déroulent dans la salle du Béguinage". 

Là encore, J-Y Sturbois a précisé que ce dossier là méritait une étude complémentaire mais qu'à première vue, le PAV dont il est question serait trop proche d'un virage si on venait à le reculer. 

en 2020 5841 cartes