L'échevin des Sports de Fleurus, Maklouf Galoul (DéFi) a été accusé d'avoir eu un comportement plus que déplacé avec une maître-nageuse de l'asbl Fleurusports. La Nouvelle Gazette relayait ces accusations le 26 avril dernier : la maître-nageuse profitait de la piscine, durant le confinement, quand l'échevin serait venu la rejoindre, se serait mis nu et l'aurait incité à en faire de même.

En septembre dernier, cinq mois plus tard, rapportait toujours Sudpresse, cette même maître-nageuse a été licenciée pour faute grave. Une double plainte était alors déposée par la maître-nageuse: l'une pour faits de mœurs, l'autre pour licenciement abusif.

L'échevin a été entendu ce lundi par les enquêteurs, rapporte à nouveau La Nouvelle Gazette. Il "conteste avec vigueur" ce qui lui est reproché. Il est présumé innocent.

Maklouf Galoul, de sa propre initiative, n'assume temporairement plus les compétences "Sports" pour la Ville de Fleurus, reprises par Mikhael Jacquemain (Défi) le temps de l'enquête.