Une semaine après avoir été inauguré dans sa nouvelle version, le parc de Mouscron va accueillir, dès ce vendredi et tout le week-end, le Park Food Truck Festival.

Auparavant, l’événement était géré par un privé, en collaboration avec le syndicat d’initiative, qui demandait une participation à la Ville. "Cette année, il ne nous proposait que quatre Food Trucks. C’est évidemment trop peu", commente François Mouligneau qui coordonnait l’aspect musical de l’événement depuis la première édition.

Comme l’explique la bourgmestre Brigitte Aubert, la Ville ne voulait pas laisser tomber cet événement estival du parc. François Mouligneau a alors sorti son carnet d’adresses. "Après en avoir discuté avec la bourgmestre et l’échevin des Festivités, Laurent Harduin, on s’est dit qu’on allait poursuivre cette activité qui draine beaucoup de monde et qui dynamise le parc. J’ai donc pris mon bâton de pèlerin pour contacter toute une série de food trucks."

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ces derniers ont répondu à l’appel. Ils seront en effet une quinzaine à squatter le parc communal durant les trois jours. "On n’en aura jamais eu autant !" L’offre culinaire sera très large. Citons, sans se montrer exhaustifs, la Mer du Sud qui proposera, comme son nom l’indique, des produits de la mer, Délices for you et ses smoothies et mocktails, l’Estaminet ambulant qui propose des spécialités chtis, la Cuisine Thaï, Magic-K qui fait des croquettes avec des saveurs particulières, Casa del Sol et sa cuisine italienne, etc.

Au niveau du bar , un partenariat public-privé a été décidé. "Nous avons pour cela décidé de faire appel, pour son expérience des événements festifs d’envergure, à Sébastien Devoldere des Jeudis Vins. Cela se passe très bien à son niveau, on a donc directement pensé à lui. Il a accepté et était ravi de s’imaginer faire quelque chose dans le parc."

Rayon musical, un collectif composé d’une dizaine de DJs mouscronnois se relaiera tout au long de l’événement. "Cela offrira une variété musicale vraiment intéressante dans la mesure où cela va des années 1980-1990 à l’électro, la musique lounge, etc. Il y en aura vraiment pour tous les goûts et pour toutes les ambiances. La musique du dimanche midi ne sera évidemment pas la même que celle du samedi soir."