C’est sans aucun doute le rendez-vous incontournable de l’été pour les passionnés d’astronomie. Pour preuve : l’an dernier, la nuit des étoiles avait attiré quelque 800 personnes à la nocturne et plus de 5200 personnes sur l’ensemble du week-end ! Cette année, crise sanitaire oblige, aucune grosse foule n’est prévue sur le site du PASS. Mais l’événement n’est pas annulé pour autant. Il sera simplement… numérique.

Ce vendredi soir dès 22h30, ceux qui le souhaitent pourront se connecter sur la page YouTube du MUMONS et suivre en direct les observations nocturnes commentées par des spécialistes du sujet. "Le public pourra profiter d’une retransmission en direct depuis son salon tandis que de notre côté, nous serons installés avec deux puissants télescopes dans un champ proche du PASS", explique Francesco Lo Bue, président du cercle d’astronomie de l’Université de Mons.

© DR

Cap alors vers les lointaines planètes Jupiter et Saturne avant de remonter la Voie Lactée à la découverte des constellations d’été et de leurs légendes. "Nous utiliserons du matériel de pointe. Pour vous donner une idée, leur installation pour les premiers tests nous a pris près de quatre heures. Le public pourra vivre l’expérience comme s’il avait l’œil dans l’oculaire mais verra bien mieux !"

Si la météo le permet, les spectateurs pourront rester la tête dans les étoiles durant environ une heure et demie. "Nous avions testé le concept durant le confinement et cela avait rencontré un joli succès, avec près de 1500 à 2000 personnes connectées. La différence, c’est que chacun de nous était chez lui, dans une ville différente. Ici, nous serons ensemble, ce qui nous donne la possibilité de proposer une animation différente, avec de nombreux commentaires."

Un concept qui a donc déjà fait ses preuves mais qui sera affiné. "Le confinement nous a poussé à apprendre de nombreuses nouvelles choses, qu’il s’agisse d’outils, de logiciels. Il nous a obligé à raisonner autrement, à innover. Nous avons l’envie de conserver ces aspects positifs et d’en tirer le meilleur. Cette nuit des étoiles 100% numérique sera différente, le contact social manquera mais chacun pourra réellement vivre l’expérience."

Contrairement à l’an dernier, où le succès incroyable rencontré par l’événement n’avait pas permis à chacun d’en profiter pleinement.