Hainaut Depuis ce lundi, la célèbre tarte au maton, produite dans la région de Grammont, a reçu officiellement le label de produit régional européen. L'annonce de la reconnaissance de ce produit régional est parvenue vendredi dernier au cabinet du ministre-président flamand Yves Leterme, au terme d'un processus qui a débuté en 2002. La tarte au maton devient ainsi le premier produit régional flamand à bénéficier d'une protection contre la contrefaçon et contre l'utilisation abusive de son nom.

Et à Ath et Lessines?

Petit problème: la tarte au maton est également réalisée par de nombreux pâtissiers dans les régions de Lessines et d'Ath, avec le même bonheur. «Les tartes au maton que je propose à mes clients proviennent d'une recette de mes grands-parents. Jadis, on réalisait ces tartes dans les fermes. Les ingrédients de base comme le lait, les oeufs, le lait battu y étaient produits. Cette pâtisserie fait donc partie du paysage gastronomique de la région. Mais pourrons-nous encore utiliser le terme de tarte au maton depuis cette labellisation européenne?», se demandait hier Henry Leleux, président des boulangers-pâtissiers de Lessines, qui vend uniquement des tartes au maton de grand calibre (6 ou 8 personnes).

Nous avons alors contacté le président de la «Broederschap der matentaarten» (confrérie de la tarte au maton) de Grammont, Roger Flament. Cette personne a travaillé sur ce dossier de reconnaissance. «Il s'agit de défendre notre terroir, dit-il. La tarte au maton fait partie de l'identité de Grammont. Nous organisons d'ailleurs chaque premier dimanche d'août une grande fête de la tarte au maton à la commune. Nous estimions qu'il y avait une utilisation abusive du terme «tarte au maton de Grammont». On pouvait ainsi manger des tartes qui n'avaient pas bon goût dans toutes les régions du pays. Mais cette reconnaissance à l'échelon européen ne signifie cependant pas qu'on ne peut plus utiliser le terme de tarte au maton, mais il est désormais interdit d'associer Grammont si on la produit en dehors de la région. Les pâtissiers de Lessines et d'Ath pourront donc promouvoir leurs tartes au maton, qui sont excellentes aussi.»

Production industrielle

Seul bémol à cette reconnaissance: l'utilisation de ce label par des entreprises installées dans la région grammontoise qui utilisent des procédés industriels. Or, cette tarte doit surtout sa spécificité au caractère artisanal de sa confection.

Conclusion: qu'elle soit de Grammont, Lessines ou Ath, la tarte au maton de votre pâtissier est la meilleure!

© La Libre Belgique 2006