Philippe Knaepen, le vice-président de l'Intercommunale de santé publique du Pays de Charleroi (ISPPC), a indiqué mardi matin qu'il n'était plus question de créer un poste de conseiller général au sein du comité de direction de l'intercommunale, après le conseil d'administration organisé lundi soir. Il a évoqué une "mise au congélateur" de la volonté de créer un tel poste et un retour des compétences qui lui auraient été dévolues entre les mains du président du comité de direction. Philippe Knaepen s'est toutefois référé à la situation de comités de direction dans d'autres structures hospitalières. Par rapport à cela, il pourrait être intéressant, selon lui, de réaliser un 'benchmarking' dans les mois à venir afin d'étudier l'opportunité d'intégrer un cinquième membre au comité de direction.

Une série d'autres points ont été abordés lors du conseil d'administration. Celui de la rémunération des membres du comité de direction l'a notamment été. A ce sujet, Philippe Knaepen a confié que la possibilité de rémunérations plus élevées liées à la disparition d'une assurance groupe serait étudiée au cas par cas des contrats de travail.