Hainaut La Grand-Place était noire de monde pour entonner les tubes de Queen.

Les années passent et le Doudou prend de plus en plus de place. Aujourd’hui, c’est sur près d’une semaine que les festivités s’étalent à Mons. Si les préliminaires échauffent déjà les esprits dès le mercredi, c’est le traditionnel concert Sud Radio qui donne le coup d’envoi d’un week-end de folie avec un premier grand rendez-vous de masse.

Hier encore, la Grand-Place était noire de monde pour voir défiler la brochette d’artistes que la radio hainuyère avait programmée. Les Nivellois de Zappeur Palace ont ouvert le bal, suivis de Grandgeorge, Typh Barrow, Bastian Baker et Mustii. Les Montois et leurs chambourlettes étaient déjà particulièrement chauds quand Killer Queen, principal groupe de covers du légendaire band emmené par Freddy Mercury, a pris le relais.

" Pour nous, le concert du Doudou, c’est un rendez-vous incontournable, au même titre que la retraite aux flambeaux ou le Lumeçon ", confie Jonathan de Cuesmes. " On répond toujours présent. C’est une belle façon de commencer le week-end. Le plus dur, c’est de ne pas se laisser trop emporter par l’ambiance. Ça peut vite dégénérer, alors qu’il faut pouvoir tenir encore plusieurs jours ! "

Difficile de ne pas succomber à l’effervescence malgré tout. Les artistes se succèdent pour mettre le feu à la Grand-Place. Et, à l’heure d’écrire ses lignes, les pluies diluviennes annoncées pour le courant de la nuit ne sont pas encore venues calmer les ardeurs montoises.

© AVPRESS

© AVPRESS

© AVPRESS