Le piétonnier de la Croix du Centre, à Tournai, va subir un sérieux lifting, avec une rénovation des façades et une nouvelle voirie. Le quartier et ses façades seront également mis en lumière.

Mais ces aménagements et la mise en lumière surtout ne serviront pas totalement le piétonnier si le problème d’éclairage n’est pas réglé.

"Au solstice d’hiver, il peut faire totalement noir à 16 h et l’éclairage public ne commence qu’à 17h30 avant de donner sa pleine puissance vers 18 h", lance Viviane Duroisin, gérante du Love me tender. "Après, c’est l’engrenage. Il y a moins de passage dans le piétonnier car le côté sombre crée un sentiment d’insécurité. Et les magasins ferment même à 18 h maintenant tant le passage est faible, l’hiver surtout."

Le mari de Viviane, Yves, avait contacté la ville fin 2007. Ce porte-parole non-officiel du piétonnier avait demandé à la ville de Tournai "s’il était possible que l’éclairage public illumine plus tôt le quartier".

Dans sa réponse en janvier 2008, la ville indique qu’il "est matériellement impossible de varier l’horaire de la mise en route de l’éclairage public durant l’hiver".

"L’éclairage public sera complètement renouvelé et il sera bien plus puissant. Mais nous n’avons pas les commandes de l’éclairage public, nous ne sommes pas le gestionnaire de réseau", explique Christian Massy. "Nous allons cependant contacter le gestionnaire pour exposer le problème."

Le secrétaire communal adjoint, Thierry Lesplingart, évoque un début de solution.

"Dans la convention de restauration de façade signée avec les propriétaires des immeubles des piétonniers, il est question de remplacer les volets opaques ou grillagés par des vitrines anti-infraction qui, allumées le soir, pourront éclairer la voirie."