Un nouveau site web pour ne rien manquer de nos belles régions.

Enfin !" a-t-on presque envie d’écrire en majuscules, pour commenter le nouveau site web cm-tourisme.be présenté vendredi aux Lacs de l’Eau d’Heure.

Enfin, parce qu’il y a des choses qui semblent couler de source et dont on s’étonnait qu’elles n’existent pas encore, comme ce nouvel outil réalisé en collaboration par les maisons du tourisme de Charleroi et du Pays des Lacs (Sud du Hainaut) qui propose dans une seule et même interface, facile à naviguer et illustrée, l’ensemble des activités, promenades, musées, gîtes et autres hôtels disponibles sur les 29 communes de Charleroi Métropole.

Enfin, parce qu’il manquait cruellement d’une référence complète pour pouvoir montrer aux gens la belle région dont on vient. Parce qu’on a toujours ce petit pincement quand un Mouscronnois, un Bruxellois ou autre Liégeois nous répond avec un air mi-amusé, mi-dépité : "ah, tu viens de Charleroi ?" et qu’à part quelques photos prises à la sauvette sur son smartphone, et des protestations, on n’a pas toujours grand-chose à leur rétorquer.

Enfin, parce qu’il y a désormais un point de chute pour tous les touristes (d’ici mais surtout d’ailleurs), qui pourront utiliser ce site pour se dire : "ah tiens, et si j’allais découvrir un endroit que je ne connais pas ?"

Prenons un exemple. La semaine a été longue, et vous vous dites que vous iriez bien faire une balade. Sur la page d’accueil, un clic sur "Se ressourcer en plein air" offre une douzaine de promenades. Pas trop loin de Charleroi, et gratuit, prenons "Promenade entre fer, charbon et eau des terrils". C’est 5 km, ça dure 2 h 15, et le site fournit une carte.

Vous êtes un touriste hollandais

Autre exemple ? Vous êtes un touriste hollandais (utilisez votre imagination) qui passe une semaine à Landal, au bord des lacs. Il pleut, et les enfants ne peuvent plus voir le bungalow en peinture. Une recherche "Musée" sur le site (disponible en anglais et en néerlandais) vous proposera, entre autres, le Malgré-Tout, à Viroinval. Un musée d’archéologie préhistorique et gallo-romaine et des découvertes archéologiques locales, ça va intéresser les enfants. Le site web vous indique le prix, les horaires, un numéro de téléphone. Et un clic sur la carte vous prévient qu’il faut 35 minutes en voiture pour y aller.

Bref, un gros effort de comm’, de design, et un petit tour de force informatique aussi se cachent derrière ce site, sur lequel ont bossé des dizaines de personnes depuis un an. Entre les paysages postindustriels de Charleroi, l’offre muséale et touristique de la métropole, les villages touristiques des Lacs et le patrimoine, la gastronomie et les forêts de la Botte du Hainaut, il y a de quoi séduire. C’est l’objectif.

Évidemment, le boulot est loin d’être fini, "mais on réfléchit à des formules ‘visitez la région en 6, 12 ou 36 h’, on a un planificateur de randonnées interactif qui va arriver, et il manque la page pro pour les team-building", précisent les maisons du tourisme. Ça avance.Jean van Kasteel