La Nouvelle Gazette nous apprend, dans son édition de mercredi, que le procureur du Roi de Charleroi, Vincent Fiasse, a ouvert un dossier à charge de Caroline Taquin, suite à l'enterrement d'un transporteur connu de la région le 4 avril dernier, où près de 200 camions avaient fait une haie d'honneur au défunt malgré les mesures de confinement.

Il faudra encore que l'enquête avance avant de déterminer si et ce que la justice reproche exactement à la bourgmestre de Courcelles. Le procureur nous confirme, ce matin, l'ouverture d'une enquête gérée par la Police judiciaire fédérale sur base des PV dressés lors de l'enterrement de Luc Jurion pour non-respect des mesures de confinement : à la fin de l'examen du dossier, une décision sera prise pour une éventuelle sanction à appliquer.

Ce jour-là, Caroline Taquin avait autorisé l'hommage au défunt, en rappelant les règles de sécurité. Sur place pourtant, de nombreuses personnes ont pu observer que la distanciation était loin d'être respectée. La bourgmestre signalait, à l'époque, que d'après elle il n'y avait eu aucun débordement et que les règles sanitaires avaient été respectées. La bourgmestre a également été vue au cimetière, ce jour-là, où plus des 15 personnes autorisées étaient rassemblées.

Par contre, en parallèle, les participants à cet hommage doivent aussi être sanctionnés. Ceux qui auront pu être identifiés recevront un PV de 250€, et risquent des poursuites si ce n'était pas leur première infraction.