L’éleveur Pascal Lesplingart a été primé à la Foire agricole de Libramont.

On le savait bien placé pour remporter un prix à la Foire agricole de Libramont qui s’est terminée ce dimanche.

Et les espoirs étaient fondés. Natagora, la Fugea et Natagriwal ont en effet désigné Pascal Lesplingart comme le gagnant de leur innovant concours "Qu’elle est belle ma prairie".

Sur les dix lauréats sélectionnés sur l’ensemble de la Wallonie, quatre gagnants ont été récompensés : un Hennuyer et trois Liégeois. Aussi quand Pascal Lesplingart a été appelé sur le podium, le visage de cet agriculteur s’est éclairé plus que d’habitude encore.

De père en fils

Pascal Lesplingart a repris l’exploitation de son père et espère la transmettre un jour à son fils. On sait que la région de Belœil est propice à la polyculture et à l’élevage, mais vu le prix du lait et de la viande, l’âge grandissant des éleveurs sans repreneurs motivés, la plupart ont vendu leurs bêtes et labourent leurs prairies.

Petit à petit, la région se spécialise donc dans la polyculture. Pascal Lesplingart va à contre-courant de cette tendance. Éleveur bovin, il conduit sa ferme en autonomie fourragère.

Chez lui, pas de soja importé du Brésil : tout est produit sur place. En sélectionnant son troupeau et en arrêtant de le nourrir au maïs, il est arrivé aussi supprimer tout traitement antiparasitaire.

Des produits vendus à la ferme

Aujourd’hui, il transforme une partie de sa production et vend à la ferme. La prairie gagnante contient de nombreux éléments de maillage écologique (mare à triton crêté, saules têtards centenaires…), qui offrent de nombreux services à son troupeau. "J’aime cette prairie car elle montre que les éléments écologiques du paysage ont leur importance pour la faune sauvage mais sont également utiles à mon élevage et mon autonomie (eau d’abreuvement, bois de chauffage, ombre des arbres…) ", explique Pascal.

Un choix judicieux

Et la météo de ces derniers jours a probablement réconforté l’homme dans ses choix, car son bétail a profité pleinement de l’ombre et de l’eau de cette prairie primée pour résister aux fortes chaleurs.

Comme récompense, il a reçu une génisse Blanc Bleu mixte d’une valeur de 1000 €.