Le bourgmestre de Charleroi Paul Magnette a indiqué lundi soir lors du conseil communal de Charleroi qu'il avait demandé un rapport à l'Inspection générale de la police fédérale et de la police locale. 

Cette demande fait suite aux violences dont se sont dits victimes différents manifestants samedi lors d'une mobilisation devant un local où se tenait une réunion de militants d'extrême droite.

Lundi soir, deux responsables syndicaux ont interpellé Paul Magnette à ce sujet en ouverture de la séance du conseil communal. Ces derniers ont dénoncé le caractère violent et disproportionné de l'intervention de la police à leur égard.

Paul Magnette a indiqué qu'il lui avait été impossible de prendre un arrêté contre la tenue de cette réunion d'extrême droite étant donné son caractère privé. Quant aux violences que les syndicats dénoncent, il a indiqué qu'il avait demandé des compléments d'informations à la police locale et un rapport complémentaire à l'Inspection générale de la police fédérale et de la police locale.