Le ChWapi, le centre hospitalier de Wallonie picarde de Tournai, a été victime d’une attaque informatique. Toutes les opérations non urgentes ont été annulées ce lundi. Aucune demande de rançon n’a été demandée, selon le service de communication.

Le centre hospitalier de Wallonie picarde, le ChWapi, a été victime d’une cyberattaque informatique dimanche soir, à 20 h 46 précises. Pas moins de 80 des 300 serveurs informatiques ont été touchés. Les données personnelles du service des admissions n’étant plus accessibles, le personnel en est revenu à compulser les anciennes données papier. Aucun vol informatique n’a été commis et aucune demande de rançon n’a été formulée.

Face à cette situation, une centaine d’opérations a été annulée ce lundi. En ce qui concerne les consultations, en fonction des médecins, la majorité a été maintenue. Les patients qui ont vu leur consultation annulée ont été prévenus par SMS ou via un appel téléphonique.

La police fédérale sur les lieux

Le service informatique était occupé à relancer le système depuis 6 heures lundi matin. Une équipe de la Computer Crime Unit de la police fédérale était sur place afin d’épauler les informaticiens du centre hospitalier.

Ceux qui souhaitent prendre un rendez-vous sont invités à rappeler plus tard, bon nombre de services étant impactés par cette panne. Le télétravail ne fonctionne plus pour les employés administratifs qui y avaient accès.