Le tribunal correctionnel de Charleroi a reporté sine die mardi le dossier opposant Caroline Taquin, bourgmestre de la commune de Courcelles (MR), au député provincial Eric Massin (PS). 

Le second avait proféré des insultes à l'encontre de la première en mai 2018. Le tribunal, tel que composé, s'est déclaré incompétent pour juger le dossier.

En 2018, Eric Massin avait dérapé à la tribune du 1er mai du Parti Socialiste en tenant des propos insultants à l'égard de la bourgmestre MR de Courcelles. Ses dires avaient provoqué une vague d'indignation, ce qui l'avait poussé à démissionner de son poste de président de la fédération socialiste de Charleroi.

Le parquet de Charleroi avait décidé de classer sans suite la plainte déposée au pénal par Caroline Taquin et Eric Massin avait reçu une admonestation. Insatisfaite de cette décision, la bourgmestre courcelloise avait décidé de porter l'affaire devant le tribunal correctionnel de Charleroi. L'audience avait d'abord été fixée au 30 avril avant d'être remise à ce 8 octobre.

Le tribunal s'est rendu compte mardi que des liens familiaux existaient entre Eric Massin et une magistrate de l'arrondissement du Hainaut. Le juge Etienne Davio s'est dès lors déclaré incompétent de juger de ce dossier et a reporté sine die la cause.