C'est un succès gigantesque", a souligné jeudi Olivier Bauden, sales director chez Pairi Daiza. L'an dernier, le parc avait déjà proposé une première offre hôtelière de 50 logements avec un hôtel, des chalets et lodges haut de gamme avec vue sur les ours bruns, otaries de Steller, loups et daims en liberté. Les logements du Pairi Daiza Resort ont été installés dans le monde de la "Dernière frontière", consacré à la Colombie britannique.

Cette année, le parc propose 50 nouveaux logements dans la partie "Terre du froid" avec vue directe sur des morses, tigres de Sibérie et ours polaires. Le lancement de l'offre avait été retardé en raison du confinement.

"Comme tout le monde, nous avons été confrontés à la crise du Covid-19 et au confinement. Personne ne savait quand nous pourrions rouvrir le parc d'une part et les logements d'autre part. Malgré le contexte, nous avons recueilli un succès gigantesque avec un taux d'occupation au-delà de ce que nous pensions", explique M. Bauden.

Fermetures partielles ou totales des frontières en raison de la crise du coronavirus, la plupart des visiteurs du Pairi Daiza Resort proviennent de Belgique et en majorité de Flandre. "Cette tendance aux séjours de proximité était toutefois déjà visible l'an dernier mais elle s'est amplifiée cette année en raison de la pandémie", souligne M. Bauden qui explique que des résidents ont des profils très variés. "On y trouve des familles, des gens qui veulent vivre un moment insolite, des personnes qui viennent fêter un évènement etc".

Dresser un bilan global de fréquentation du parc animalier est encore prématuré en raison de la situation particulière de l'année 2020. Pairi Daiza aurait dû ouvrir le 21 mars mais a finalement ouvert ses portes au public le 18 mai avec d'abord les abonnés. Le parc ouvre jusque 11 novembre puis du 12 décembre au 3 janvier 2021.

Pairi Daiza a atteint un record de fréquentation en 2019 en accueillant 2.016.000 visiteurs.