Arrivée en mars dernier, Lulu souffrait d’une anémie généralisée. En 2018, le parc avait déjà enregistré la mort de deux marsupiaux réputés comme étant des animaux très fragiles

Triste nouvelle en provenance du parc Pairi Daiza qui vient d’enregistrer un nouveau décès au sein du pavillon abritant les koalas. Arrivée en mars dernier avec son frère Buddy, un jeune femelle prénommée Lulu s’est éteinte malgré tous les efforts accomplis par ses soigneurs et les vétérinaires pour la maintenir en vie.

Depuis quelques jours, Lulu montrait une perte de poids. Le petit marsupial a subi une prise de sang, avant d’être isolé de ses deux congénères. Sur base des résultats de ces analyses sanguines. « Lulu a été placée sous traitement médicamenteux par nos équipes qui se sont relayées en permanence auprès d’elle. Hélas, son traitement s’est révélé insuffisant pour vaincre la maladie dont elle souffrait », précise-t-on avec beaucoup de tristesse du côté du parc.

Une première autopsie a révélé que Lulu souffrait notamment d’une anémie généralisée liée à des problèmes graves touchant de multiples organes. Des problèmes qu’aucun traitement, en l’état actuel des connaissances médicales, ne peut pu guérir. Des analyses virologiques et histopathologiques vont maintenant être menées afin de tenter d’identifier l’origine de la maladie qui l’a emportée.

Il faudra attendre la mi octobre pour connaître les résultats de ces examens complémentaires et poser un diagnostic définitif. Parmi les hypothèses envisagées figure celle mais du koala retrovirus, un virus comparable à celui responsable de la leucémie des chats et dont les koalas sont porteurs dès la naissance et contre lequel il n’existe aucun traitement.

Depuis 2018, c’est déjà le 3ème koala que perd le parc Pairi Daiza.