Comme chaque année pendant l'été et, spécifiquement durant les fortes chaleurs, le Relais Social met en place son plan canicule.

Aidé par le réseau associatif et le CPAS de Charleroi, l'ensemble des travailleurs sociaux s'organisent pour veiller sur les sans abris.

Afin d'anticiper les problèmes de santé dus aux pics de chaleur, il a été édité une affiche reprenant les endroits à l'intérieur et à l’extérieur de la ville où il est possible de trouver de l'eau notamment. Non seulement les travailleurs sociaux assureront, le cas échéant, le lien entre le corps médical et les personnes fragilisées mais ils distribueront des produits de protections comme des crèmes solaires, des casquettes et des sous-vêtements.

Si d'un point de vue logistique le parc des sports à Marchienne-au-Pont avait été transformé en centre d'accueil de jour au plus dur de la crise. Les autorités compétentes ne ferment pas la porte à la possibilité d'ouvrir des espaces supplémentaires en cas de besoin. Actuellement, seuls les centres déjà existants serviront de point de chute avec, pour chacun, des spécificités d'accueil différentes.

" Ces mesures ont un double objectif : prévenir et réduire les risques liés à une vague de chaleur auprès des personnes en grande précarité et particulièrement fragilisées. Dans un contexte rendu compliqué par la crise sanitaire, le Relais social de Charleroi et ses partenaires restera encore plus attentif durant cette période de grosse chaleur," nous communique-t-on.

© relais social